Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > France : Le PS s’attaquera-t-il à la loi de 1905 ?

France : Le PS s’attaquera-t-il à la loi de 1905 ?

vendredi 19 janvier 2018, par siawi3

Source : http://www.ufal.org/laicite/le-ps-sattaquera-t-il-a-la-loi-de-1905/?utm_source=mailup&utm_medium=courriel&utm_campaign=flash

Le PS s’attaquera-t-il à la loi de 1905 ?

Par Charles Arambourou

le 19 janvier 2018

C’est en tout cas ce à quoi l’invite un des candidats au poste de Premier Secrétaire : Luc CARVOUNAS, sénateur du Val-de-Marne, dans une interview à Libération du 9 janvier 2018 (encadré ci-dessous). Trouvant habile de dire tout haut ce que bien des élus pensent tout bas, cet ancien maire d’Alfortville veut se débarrasser de la loi de 1905.

Résumons : Luc Carvounas, comme l’a fait la municipalité d’Alfortville (dont les contribuables seront heureux de l’apprendre), veut que les communes financent les lieux de culte, et propose pour cela une « Agence nationale de la laïcité » (sic). Laquelle – on ne rit pas ! –, après avoir réparti les fonds destinés aux cultes, « pourrait sanctionner les manquements à la laïcité ». Ubuesque ! Or quel plus grave « manquement à la laïcité » que le financement d’un lieu de culte par la République ? Même le Conseil d’Etat le rappelle régulièrement(1)…

Et si le maire est « le premier guichet républicain », il est encore interdit aux cultes, Monsieur le Sénateur, de passer à la caisse ! Le législateur Carvounas ignore-t-il que, selon la loi de 1905 (art. 2) : « La République (…) ne subventionne aucun culte » ? Non, puisqu’il ose dire qu’elle « oblige » les communes à « faire des contorsions pas possibles en séparant le cultuel du culturel ». Ahurissant : la loi impose « des contorsions » aux élus qui veulent la violer ! Parmi celles-ci, les « budgets mixtes » : pour financer une mosquée ou une cathédrale, on prend prétexte d’une cafétéria « interculturelle », ou d’un « musée d’art sacré ».

Le programme de Luc Carvounas pour le PS, c’est donc de revenir, puisque « on est en 2018 », sur la loi de 1905 ! Osons espérer que le PS saura boucher ses oreilles aux sirènes du cléricalisme…

Extrait de l’interview de Luc Carvounas par Libération, du 9 janvier 2018

Q. Sur la laïcité, êtes-vous sur la ligne de votre ancien mentor [Manuel Valls] ?

R. Tout le monde n’arrête pas de dire « la loi de 1905, toute la loi de 1905, rien que la loi de 1905 ». Sauf qu’on est en 2018 et que parce que j’ai été maire, je sais que cela nous oblige à faire des contorsions pas possibles pour financer des lieux de culte, en séparant culturel et cultuel. Je demande la création d’une Agence nationale de la laïcité, distribuant des fonds aux municipalités pour créer des lieux de culte. Elle aurait un pouvoir de contrôle de l’action des maires et pourrait sanctionner les manquements à la loi de 1905. On peut avoir tous les projets du monde, si le premier guichet républicain – le maire – déraille, c’est tout le collectif qui déraille.

Note
1. Avec, il est vrai, des assouplissements de plus en plus larges…