Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > Philippines : La résistance des femmes à l’appel sanglant du président (...)

Philippines : La résistance des femmes àl’appel sanglant du président misogyne

samedi 17 février 2018, par siawi3

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Source : traduction

Philippines : La résistance des femmes àl’appel sanglant du président misogyne

https://tomov.gr/wp-content/uploads/2018/02/27751495_759009077642425_109226418581246773_n-920x690.jpg

Photo : ridiculiser le président en se coupant symboliquement la langue

Le Parti Féministe Gabriella déplore de la manière la plus décisive les appels misogynes et sanguinaires du président Duerte. Voici leur post sur leur facebook et photos de mobilisations de One billion rising : (Un milliard se lève)

https://tomov.gr/wp-content/uploads/2018/02/27972485_759202367623096_3412714597882098061_n-620x141.jpg

"Au sujet de la justification de Harry Roque de la déclaration du Président Duterte de tirer dans le vagin des guérillas NPA féminines la justification boiteuse du porte-parole présidentiel Harry Roque ne peut pas couvrir la diarrhée verbale anti-femmes de Duterte, qui a déjàirrité les femmes et divers groupes àtravers le pays et le monde. C’est une défense ridicule de l’approbation non présidentielle et obscène de Duterte de la violence contre les femmes.

Que ce soit littéralement ou non, la remarque de Duterte de « tirer dans le vagin » est une preuve flagrante de sa mentalité macho-fasciste et constitue un sceau d’approbation flamboyant pour des actes par ailleurs barbares que l’AFP dissimulait ou gardait secrets.

Nous devrions rappeler àRoque et au président qu’en 2011, deux femmes combattantes du NPA qui ont été tuées par les forces de l’Etat ont été retrouvées sans pantalon et leur culotte déchirée dans la zone d’entrejambe.

https://tomov.gr/wp-content/uploads/2018/02/25182430_728907360652597_2221517238810994757_o-620x465.jpg

°

L’AFP a nié ces allégations mais ayant maintenant le feu vert du président, ils pourraient tout aussi bien admettre ces faits et réclamer le prix de leur chef fasciste.

Roque devrait également être pleinement conscient de l’ampleur de la déclaration du président en tant qu’ancien avocat des victimes du massacre d’Ampatuan où un témoin a témoigné que les femmes victimes ont été dénudées et qu’on a tiré dans leurs organes génitaux, leurs parties vitales coupées avec un couteau.

La bouche du président est une arme de guerre en soi ; toujours souffrir de diarrhée verbale déversant des remarques sexistes. De telles déclarations érodent le tissu même de notre communauté et de notre société.

Demain, le 14 février, Gabriela dirigera une gigantesque manifestation de danse pour rappeler sérieusement les propos misogynes du président Duterte dans la lignée de la campagne One Billion Rising. Duterte devrait s’attendre àdes vagins furieux pour dénoncer furieusement son macho-fascisme. Nous conseillons àce régime de prendre la colère des vagins, des femmes et de la nation littéralement et sérieusement. "#
13-2-18

°

https://tomov.gr/wp-content/uploads/2018/02/27750137_10155088414151583_6192833875504358944_n-620x544.jpg

« Nous devons nous lever et nous unir ànos sÅ“urs aux Philippines. L’assassin fasciste misogyne Duterte a appelé ouvertement que l’armée tire dans le vagin des femmes membres du NPA. C’est un affront sanglant et chacune de nous doit se lever pour combattre ce tyran sanglant. Souvenez-vous, c’est le prédateur en chef de l’Amérique qui a enhardi Duterte dans sa dernière visite et c’est juste après cela que des dissidentes et des membres de la résistance, des jeunes femmes dans One Billion Rising ont été tuées et d’autres ont disparu. Nous devons être aux côtés de GABRIELA et toutes nos sÅ“urs et frères qui se lèvent contre la tyrannie macho dans les Philippines  ».

Image : EVE ENSLER, auteure des « Monologues du vagin  » / Fondatrice et directrice artistique de One Milliard Rising