Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > Announcements > France : Pourquoi la laïcité ?

France : Pourquoi la laïcité ?

jeudi 22 mars 2018, par siawi3

Source : http://www.laicite-republique.org/nantes-conference-debat-pourquoi-la-laicite-avec-henri-pena-ruiz-clr-pays-de-la.html

La FCPE du Lycée Clemenceau et le CLR Pays de la Loire vous invitent
à la CONFERENCE - DEBAT

Pourquoi la laïcité ?

Henri Pena-Ruiz
Maitre de conférences à l’Institut d’Études Politiques de Paris
Lauréat du Prix national de la laïcité 2014
Pour son « Dictionnaire amoureux de la laïcité » (Éditions Plon)

Lundi 26 Mars
2018 à19h30
Lycée Georges Clemenceau
Salle de conférence Narcejac
1, rue Georges Clemenceau
Nantes

Faite pour tout le peuple, la République laïque libère le droit de ce qui divise les hommes. Ni religions reconnues, ni athéisme consacré. Une même loi vaut pour tous. A la liberté de conscience se conjugue la pleine égalité de celui qui croit au ciel et de celui qui n’y croit pas. La complicité tendue de Dieu et de César laisse la place à l’affranchissement réciproque de Dieu et de Marianne.
Comment un tel idéal républicain, essentiel dans un monde où se mêlent des populations aux origines et aux traditions si diverses, s’est-il formé historiquement et fondé philosophiquement ? Telle est la question qui sera traitée par Henri Pena-Ruiz. Les enjeux actuels de la laïcité comme levier d’émancipation en même temps que cadre d’intégration seront développés.

C’est l’émancipation de chacun et de tous qui est ici en jeu.
Trois éclairages sont essentiels pour comprendre les principes de l’idéal
laïque : l’histoire, la philosophie et le droit.

L’histoire, sorte de démonstration par l’absurde, montre ce qui se passe quand il n’y a pas laïcité, c’est-à-dire quand religion et politique se mêlent et se corrompent mutuellement.
L’intolérance et les guerres de religion, la répression des hérétiques et les bûchers de l’Inquisition, la haine de la raison et de la science, le fanatisme et le rejet de l’autre, ont sévi pendant quinze siècles. Une telle violence n’est pas le fait d’une seule religion. Le terrorisme islamiste d’aujourd’hui ne doit pas faire oublier les persécutions d’hier dans l’Occident chrétien. A rebours de tout fatalisme et de tout relativisme pratiqué au nom d’une culture,
l’émancipation laïque est à la portée de tous les peuples.

La philosophie, idéal d’une pensée libre à distance des préjugés, débouche sur la mise en cause de la violence et de l’intolérance. En pensant les droits humains, elle élabore les principes d’une refondation laïque du vivre ensemble.
Liberté de conscience, égalité de droit des divers croyants et des athées, primat du bien commun, peuvent alors fournir les bases d’un état de droit qui unit les êtres humains par cela même qui les émancipe et les élève.

Le droit, en affranchissant les lois de toute tutelle religieuse, traduit de tels principes dans les normes juridiques. Il permet à chacun de vivre librement ses convictions personnelles, sans discrimination ni privilèges. La puissance publique, devenue laïque, est désormais dévolue à l’intérêt
de tous, donc à l’universel. Affranchie des traditions rétrogrades, elle fonde l’union des êtres humains sur des principes d’émancipation et non de soumission. La séparation de l’Etat et des Eglises permet à l’Etat de mieux se consacrer au bien commun universel, notamment avec la justice sociale et les services publics, et aux Eglises de cultiver leurs spiritualités respectives de façon désintéressée.

La laïcité n’est donc pas antireligieuse. Lutter contre les privilèges publics des religions ce n’est pas lutter contre les religions elles-mêmes. Victor Hugo, poète croyant et laïque, disait en ce sens « Je veux l’Etat chez lui et l’Eglise chez elle ». Contrairement aux particularismes exclusifs, la laïcité concilie la diversité des croyances et des patrimoines culturels avec l’égale liberté des êtres humains. Dans le cadre multiculturel des nations modernes elle permet à des personnes de traditions diverses de s’unir par trois
registres d’émancipation : choisir librement sa conviction spirituelle, choisir sans contrainte son mode d’accomplissement et définir la conduite de sa vie, dans le respect de le loi commune, elle-même fondée sur des droits émancipateurs. Par-delà les différences, la République laïque refuse l‘enfermement communautariste qui conduit à la guerre des dieux. Son universalisme fonde la paix et même la concorde. On le voit : c’est une haute idée de l’être humain et de la Cité qui anime la laïcité, et qui en fait un principe bon pour tous les peuples.
Les questions vives de la laïcité ne manquent pas : le retour du fanatisme religieux, le risque du communautarisme, la confusion entre le respect des personnes et celui de leurs croyances, etc....
La conférence les rappellera pour nourrir la réflexion et le débat.

Citoyens défendons la laïicté

La conférence sera suivie d’un échange citoyen avec l’auditoire

Entrée libre - Inscription obligatoire :
contact laicite-republique-paysdelaloire.org
fcpeclemenceau44 gmail.com

Des livres traitant du thème de laïcité vous seront proposés par notre partenaire la librairie Durance.