Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > Uncategorised > Palestine : Transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem : des dizaines de (...)

Palestine : Transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem : des dizaines de Palestiniens tués et des milliers de blessés

lundi 14 mai 2018, par siawi3

Source : https://www.marianne.net/monde/transfert-de-l-ambassade-americaine-jerusalem-des-dizaines-de-palestiniens-tues-et-des?_ope=eyJndWlkIjoiZWU1YTU1MWQyNmQzMmYxMmE0MzMyZDY4NmJjYmFiMmUifQ==

Transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem : des dizaines de Palestiniens tués et des milliers de blessés

Par Anna Breteau

Publié le 14/05/2018 à 12:43, modifié le 14/05/2018 à 18:23

Tel qu’annoncé par Donald Trump le 6 décembre 2017, l’ambassade américaine est transférée à Jérusalem ce 14 mai. 52 Gazaouis ont été tués à la frontière ce matin lors de manifestations, selon un bilan établi vers 18h ce lundi.

Ce lundi 14 mai, vers 18h, on comptait 52 Gazaouis tués par des tirs israéliens, lors de heurts survenus à la frontière avec Gaza, où plusieurs milliers de Palestiniens manifestent en ce moment contre le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem. Selon le groupe "Associated Press", 1.200 Palestiniens auraient également été blessés par balle.

La cérémonie, prévue à 16h ce lundi 14 mai, réunissait Ivanka Trump et Jared Kushner, fille et gendre de Donald Trump, et des centaines de politiques des deux pays. Le président américain devait suivre l’évènement par visioconférence.

C’est le jour anniversaire de la création de l’État d’Israël, qui fête ses 70 ans, qui a été choisi pour le transfert contesté de l’ambassade américaine de Tel Haviv à Jérusalem. Pour l’occasion, des guirlandes de drapeaux israéliens et américains ont fleuri un peu partout dans les rues de la ville sainte. L’événement suscite beaucoup d’inquiétudes.

Lire aussi
Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d’Israël : vers un scénario catastrophe ?

Une cérémonie sous haute tension

Largement contestée par la communauté internationale au moment de son annonce, la décision de transférer l’ambassade américaine à Jérusalem tente d’officialiser la ville comme capitale d’Israël. De nombreux appels à manifester ont été lancés à Jérusalem-Est, ainsi qu’à la frontière avec Gaza, où le pouvoir israélien a choisi de doubler ses effectifs militaires, craignant une arrivée massive de 200 000 à 250 000 manifestants.

"Jérusalem restera la capitale d’Israël, quel que soit l’accord de paix que vous imaginiez", a affirmé ce dimanche 13 mai le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu à Ivanka Trump et Jared Kushner. Une déclaration qui n’a pas manqué d’échauffer un peu plus les esprits.

"Les mensonges du Hamas menacent vos vies"

Ce lundi 14 mai, au petit matin, l’armée israélienne Tsahal a largué sur Gaza des centaines de tracts mettant en garde contre "les mensonges du Hamas qui menacent votre vie (celle des habitants de Gaza, ndlr)", et appelant les habitants de Gaza à rester prudents, lors des manifestations prévues à la frontière.

Voir tract ici

Selon Le Monde, plus de 1 000 policiers ont été déployés autour de la nouvelle ambassade, dirigée par le diplomate David Friedman. Alors que, tous les vendredis depuis le mois de mars 2018, les protestants de Gaza manifestent devant la frontière à l’occasion de la "marche du grand retour", les manifestations annoncées ce 14 et 15 mai 2018 étaient attendues avec beaucoup d’inquiétude. Les Palestiniens se mobilisent pour commémorer la "nakba", littéralement la "catastrophe", qui correspond selon eux à la naissance de l’État d’Israël en mai 1948.

Le secrétaire général adjoint pour les Affaires palestiniennes, Saïd Abou Ali, a indiqué que la Ligue arabe tiendrait une réunion d’urgence ce mercredi 16 mai pour discuter des "moyens de faire face à la décision illégale des États-Unis" de transférer son ambassade à Jérusalem.

Lire aussi
[Edito] Jérusalem capitale d’Israël : Trump, l’incendaire du Proche-Orient