Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > Resources > France : « L’asile en exil », par l’Observatoire Asile Marseille

France : « L’asile en exil », par l’Observatoire Asile Marseille

Book Presentation

samedi 2 février 2019, par siawi3

Source : http://www.gaucherepublicaine.org/respublica/lasile-en-exil-par-lobservatoire-asile-marseille/7403088

« L’asile en exil », par l’Observatoire Asile Marseille

mardi 29 janvier 2019

Par Michel Marchand
Auteur de « Ne soyons pas des écologistes benêts », éd. Mille et une nuits, 2010 et « L’océan sous haute surveillance », éd. Quae, 2013.

ReSPUBLICA a ouvert l’année 2019 par un numéro spécial (n° 892) consacré aux mineurs étrangers en danger et fait suite à trois témoignages sur l’accueil et les maltraitances départementales de ces enfants subies dans le Tarn (n° 884), à Marseille et à Quimper (n° 885).

D’une manière plus globale, voici un ouvrage « L’asile en exil. État des lieux de l’accueil des personnes en demande d’asile à Marseille ». Ce livre de plus de 300 pages a été élaboré à l’initiative du Réseau Hospitalité créé à Marseille en 2015 qui a impulsé à l’été 2017 la création d’un Observatoire Asile à Marseille pour avoir un espace critique permettant d’énoncer et d’échanger sur les problématiques liées au dispositif d’accueil des personnes en demande d’asile. L’ouvrage, fruit d’un travail collectif, présente un large panorama de la situation à Marseille entre septembre 2017 et mai 2018 . Il montre la détérioration des conditions humaines et matérielles de l’accueil qui entraîne la négation des principes d’hospitalité et la violation de droits fondamentaux. Les problèmes d’accès aux moyens de subsistance (nourriture), à la sécurité physique (un toit, un revenu) et à la santé caractérisent des formes d’abandon, de délaissement et de mise en danger de populations civiles particulièrement vulnérables au terme d’un exil et d’un périple éprouvants.

En 2017, près de 4 000 personnes (adultes et mineurs) ont été enregistrées à la Préfecture de Marseille dont près de 1800 personnes en procédure Dublin. L’ouvrage montre à l’aide de schémas synthétiques les méandres administratifs des procédures de demande d’asile auprès de l’OFPRA, de la procédure Dublin pour renvoyer le demandeur d’asile vers le premier pays d’entrée dans l’espace européen, de la procédure pour les mineurs étrangers non accompagnés, du schéma de mise à l’abri des mineurs étrangers isolés, de la typologie des différents lieux d’hébergement (pas moins de 11 dispositifs !). Cet arsenal réglementaire constitue une « violence bureaucratique » à l’encontre de celles et ceux qui demandent protection. Les mots qui structurent l’ouvrage pour évoquer les conditions d’accueil sont le manque d’informations, les difficultés d’accès aux procédures, l’impossibilité organisée de répondre aux besoins, les personnes laissées à la rue, l’absence d’accompagnement social, l’humiliation, la faim, le recul des droits humains.

Une quarantaine de personnes exilées apportent le témoignage de ce qu’ils ont vécu ; leurs parcours, parfois de plusieurs années, sont tracés depuis le pays d’origine, la Somalie, l’Érythrée, la Syrie, l’Afghanistan jusqu’à Marseille. Les schémas d’hébergement pour un homme seul, une femme seule, une famille conduisent très souvent les personnes à la rue si elles se trouvent en dehors des « critères de vulnérabilité », eux-mêmes évolutifs et de plus en plus restrictifs. L’ouvrage apporte un éclairage révélateur et édifiant sur la situation des demandeurs d’asile, dépeinte non seulement par leurs témoignages propres, mais aussi par les membres des associations de soutien qui les accompagnent, souvent pour combler l’absence ou l’insuffisance institutionnelle.

Car pendant ce temps d’élaboration de l’ouvrage, les choses n’en sont pas restées là au niveau de Marseille et au niveau national. En novembre 2017, une soixantaine de mineurs étrangers isolés trouvaient refuge dans une église sur le Vieux -Port de Marseille en attente d’une solution d’hébergement. Faute d’accueil institutionnel plusieurs centaines de migrants trouvaient refuge dans des squats évacués en 2018. Entre février et mars 2018, un important mouvement de grève s’installait à la Cour nationale du droit d’asile (CNDA). A Marseille, les salariés de la Plateforme d’accueil des demandeurs d’asile (PADA) se mettaient en grève en avril, puis à nouveau en septembre 2018 pour dénoncer « les conditions de travail et d’accueil inacceptables ». En mars 2018, la Préfecture des Bouches-du-Rhône imposait de nouveaux « critères de vulnérabilité » rendant encore plus difficile les conditions d’hébergement des demandeurs d’asile. En septembre 2018, la nouvelle loi Asile et Immigration a été promulguée, accentuant la précarisation des personnes.
Les constats portés par cet ouvrage restent d’actualité en 2019 au moment de sa sortie.

Les auteurs n’en restent pas là, ils apportent des propositions pour un droit d’asile effectif et un accueil digne. Les préconisations concernent le dispositif d’accueil et l’accompagnement social des personnes, la procédure de demande d’asile comme la prise en charge des frais de voyage pour se rendre à l’OFPRA ou à la CNDA, l’allocation pour les demandeurs d’asile, l’accès à l’alimentation, l’accès à l’hébergement, l’accès aux soins et l’accompagnement des bénéficiaires de la protection internationale.

Au moment du Grand débat national voulu par Emmanuel Macron pour répondre aux revendications des Gilets jaunes et bien que le sujet de l’immigration ne figure pas (ou de manière très minoritaire) dans leurs « cahiers de doléances », voici donc un ouvrage sur l’immigration qui permet de se faire une opinion citoyenne sur la réalité de l’accueil des demandeurs d’asile à Marseille et en même temps probablement tout autant révélateur de la situation qui prévaut au niveau national.

L’asile en exil. État des lieux de l’accueil des personnes en demande d’asile à Marseille. 2017 – 2018. Ed. Observatoire Asile Marseille observatoireasilemars gmail.com, prix 20 €.

A la demande de l’Observatoire Asile Marseille, la publication (format pdf) est en accès libre sur son site internet à l’adresse suivante http://www.observatoireasilemarseille.org/ou-trouver-le-livre/