Subscribe to SIAWI content updates by Email

Alliance Otan-Al Qaïda !

mardi 13 mars 2012, par siawi3

Par : Ali El Hadj Tahar

Source : Opinion publiée dans Liberté du 9 février 2012

C’est une banalité de dire aujourd’hui que ce sont les terroristes libyens d’Al Qaïda qui ont fait la révolution libyenne, et quatre de leurs chefs ont d’ailleurs été largement récompensés par des postes de responsabilité civils ou militaires. Il s’agit d’Ismael As-Salabi, Abdelhakim Al-Assadi, Ali Salabi et Abdel Hakim Belhadj (1). Ce dernier avait été promu par Abdel Jalil chef du Conseil militaire libyen avant d’être envoyé le 26 novembre 2011 à la tête d’un bataillon de 700 hommes à la frontière syro-turque où il participe au commandement de l’Armée syrienne libre (ASL).

Membre d’Al Qaïda, Abdel Hakim Belhadj avait été emprisonné par Kadhafi et de le libérer sur demande de son ministre Abdel Jalil, qui préparait donc son plan !

Pour l’histoire rappelons que les USA et tous les autres membres de l’Otan ou presque ont soutenu le terrorisme islamiste en Algérie via un soutien logistique saoudien et des pays du Golfe. Aujourd’hui, cette liaison apparemment incestueuse mais logique de l’Otan avec l’islamisme et le terrorisme salafiste a éclaté au grand jour, en Libye d’abord et en Syrie actuellement. Le Canard enchaîné du 23-11-2011 a révélé que plusieurs membres du Service Action de la DGSE et le Commandement des Opérations Spéciales étaient déjà à cette date en Turquie pour former les “déserteurs” à la guérilla urbaine, tout comme des éléments de la CIA et du BND allemand et du Mossad.

C’est désormais un secret de Polichinelle, les “déserteurs” syriens sont en vérité des terroristes islamistes venus de Libye, Tchétchénie, Afghanistan, Pakistan et d’ailleurs. Les services secrets occidentaux travaillent donc en étroite collaboration avec le fameux Abdel Hakim Belhadj à la formation des terroristes ! Vu les dégâts que le terrorisme fait en Syrie, il est patent que les bénéficiaires ont mis en pratique ces cours de perfectionnement pour tuer et mourir en “chahid”, pour s’exploser avec le dernier engin de mort, pour faire dérailler des trains, saboter des usines, balancer des roquettes et tant pis si au passage ils tuent un Gilles Jacquier !

Ce n’est pas pour rien qu’Ayman al-Zawahiri, le chef d’Al Qaïda (qui a déjà rendu de fiers et loyaux services à l’Occident) a soutenu ses amis de l’ASL avec ces mots touchants : “S’il n’y avait eu ces problèmes (des frontières), mes frères, et moi-même, serions parmi vous et avec vous, et vous défendrions avec nos vies.” Ce n’est pas pour rien non plus que début janvier 2012, Doha a accepté d’abriter un bureau des Taliban, ce que le Qatar ne peut faire sans l’accord de Washington, qui programme donc une longue et nouvelle vie au supposé ennemi taliban ! C’est peut-être pour engager le deuxième épisode du feuilleton que l’agent Ben Laden aurait été tué, à bout portant, au lieu d’être capturé et ramené devant un tribunal américain. La complicité avec les terroristes islamistes car il n’y a pas de hasard et ce n’est pas pour rien que les commanditaires de l’ASL au Conseil national syrien sont quotidiennement soutenus par des centaines de chaînes de TV étrangères et des milliers de journaux et sites web, ce qui donne une idée de la puissance de feu impérialo-sioniste.
- Cette mainmise des média de la planète entière par le sionisme ne pose pas problème. La Syrie, si, car l’ennemi principal d’Israël !

Comment cet Occident et les USA en tête veulent-ils la démocratie et le bien-être pour les Musulmans alors qu’ils ont toujours imposé des dictateurs véreux même en Amérique latine, chez des Chrétiens comme eux ?! Nombreuses sont les velléités US de déstabilisation des pays d’Amérique du Sud : Cuba, Venezuela, Honduras, et surtout la Bolivie où les USA financent une opposition à Evo Morales en vue de la division du pays si ce n’est à lui imposer un régime pro-américain qui dénationaliserait les hydrocarbures ! Soutenus par les USA, les opposants soutenus par des escadrons de la mort avaient des velléités de cession placées sous ce slogan : “Avant que le sang ne coule dans le fleuve, ne serait-il pas mieux de nous séparer en amis pour que chaque nation gère ses propres ressources et règle ses propres problèmes ?”

Testée au Nicaragua, en Bolivie, en équateur et au Venezuela, la méthode du diviser pour régner par l’entremise du terrorisme (2) est adaptée avec brio à un monde arabe où ils gagnent même l’organisation censée défendre les pays membres et qui se met à les exclure, les placer sous embargo et les menacer de l’ingérence de l’Otan ! Comment des musulmans et des Arabes peuvent-ils accepter une intervention dans un pays frère par la coalition militaire la plus prédatrice du monde ? Est-ce un hasard si les deux pays qui s’opposent aux visées sionistes (Syrie et Iran) sont devenus les cibles de la propagande politique et médiatique la plus féroce de l’histoire de l’humanité ? Il a suffi d’adjoindre un ou deux associés arabes pour que la “charité” impérialiste devienne crédible ! De nombreuses vidéos sur la Libye ont été fabriquées dans les studios d’Al-Jazeera. Abdel Jalil a d’ailleurs dit, au sujet de l’une d’elles, que cela faisait “partie des ruses de la guerre” ! Une “ruse de guerre” a donc servi d’alibi à l’ONU pour décréter une invasion et à l’Otan pour tuer des dizaines de milliers de Libyens ! Le “droit international” basé sur une fausse vidéo d’Al-Jazeera !
Bien que la Mission d’observation de la Ligue arabe en Syrie ait rendu son rapport accusant clairement les “groupes armés” de crimes commis en Syrie et relativisant les supposées exactions de l’armée, des dizaines de fausses vidéos sont diffusées sur les chaînes occidentales et même arabes ! Les crimes perpétrés par les escadrons de la mort en Syrie, tout comme les méga mensonges des médias, visent à créer le chaos pour une “intervention humanitaire” assassine. Ce sont les états arabes les plus avancés, les états arabes les plus opposés à l’expansionnisme israélien qui sont visés en premier. L’état syrien a donné à son peuple une autonomie alimentaire, une autonomie en médicaments, une autonomie en produits de confection et de textile, il a développé le tourisme, l’éducation et vient de promettre une nouvelle constitution multipartiste qui est en phase finale de rédaction !

Mais l’Otan et ses pitbulls ne veulent pas d’une constitution démocratique comme ils ne la voulaient pas pour la Djamahiria, qui était elle aussi sur une bonne lancée économique et dont le peuple a été privé d’une résolution du conflit de manière pacifique et sans effusion de sang. Le complot actuel vise non seulement la Syrie mais tous les états ayant un soupçon de démocratie : l’Algérie, la Mauritanie, le Mali, le Liban… On se souvient que dans les années 1990, George Herbert Walker Bush promettait un Nouvel Ordre mondial, garant d’un “monde où la primauté du droit remplacer la loi de la jungle”. Il a alors envahi l’Irak avant que son fils ne vienne le détruire et y instaurer la loi de la jungle. Aujourd’hui, cet Ordre promet d’instaurer la “démocratie” chez les Arabes, c’est-à-dire son contraire. L’exemple libyen est encore frais ! Nous sommes en pleine concrétisation du plan, qui a mûri et bénéficié de l’apport du combatif allié qatari ! Le plan impérialo-sioniste vise tous les pays ayant des potentialités à même de les rendre économiquement indépendants. Modèles vassaux à imposer aux Arabes, l’Arabie Saoudite, les émirats et Qatar sont devenus des maillons essentiels de l’impérialisme actuel théorisé par Bernard Kouchner et Zbigniew Brzezinski, actuel conseiller d’Obama, l’usurpateur du prix Nobel de la paix. Son livre, Le Grand Échiquier, où il préconise l’instrumentalisation des terroristes islamistes est plus que jamais d’actualité comme le prouvent les opérations en cours, opérations que les peuples occidentaux se doivent de méditer pour connaître les véritables chefs et commanditaires du terrorisme islamiste international. Dans Le Grand Echiquier, il écrit sadiquement : “Pour utiliser une terminologie qui utilise les concepts des âges les plus brutaux des anciens empires, les trois grands impératifs de la géostratégie impériale sont de prévenir la collusion et d’entretenir la dépendance de la sécurité parmi les vassaux, de les maintenir dépendants et dociles et, enfin, d’empêcher les barbares de s’unir.” Obama prend ce théoricien du mal comme conseiller car il nous veut du bien ! L’acte le plus barbare, le plus abject, le plus terrible, c’est la guerre, ce n’est pas le kadhafisme ni le Livre vert qui ont au moins donné richesse et sécurité aux Libyens, ni le baathisme socialiste syrien qui a édifié un pays stable et économiquement solide ! Aucune conscience, aucune morale ne peut soutenir le contraire, excepté les théoriciens et les adeptes de l’“ingérence humanitaire”, ces ennemis jurés de la nation arabe et du monde.
- La Syrie a payé un lourd tribut dans ses guerres contre Israël et à travers l’annexion du Golan par l’état hébreu. Les “opposants syriens” de Paris et de Londres n’osent pas revendiquer la restitution du Golan mais promettent une rupture des relations diplomatiques avec l’Iran, l’ennemi juré d’Israël !

A. E. T.

- NOTE 1 :
- http://rt.com/news/syria-terrorism-...
.
- NOTE 2 :
- Le Monde diplomatique http://www.monde-diplomatique.fr/20...

- Bio express de Abdel Hakim Belhadj
- Né en 1966, il fait ses premières armes en Afghanistan dans les années 80. Après le 11 septembre, il s’installe au Pakistan et aussi en Irak, où il s’est lié d’amitié avec Abu Musab al-Zarqawi. On imagine les crimes qu’il a pu commettre ! En 2003, il est arrêté en Malaisie puis transféré dans une prison secrète à Bangkok jusqu’à 2004, date de sa remise par la CIA à la Libye qui l’emprisonne. Il est libéré en mars 2010, en compagnie de 211 autres terroristes, sur demande du ministre de la Justice et parole donnée de ne pas ne plus commettre d’attentats. Promesse de salafiste !