Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > UK : Campagne pour le retrait du Guide sur les successions conformes a la (...)

UK : Campagne pour le retrait du Guide sur les successions conformes a la charia

vendredi 28 mars 2014, par siawi3

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

27.03.2014

Source : siawi

Nous, soussigné/es, sommes atterré/es d’apprendre que la Law Society, c’est à dire l’association qui représente le corps des notaires en Angleterre et au Pays de Galles a publié un guide sur les testaments, la succession et l’héritage selon la charia.

Le guide déclare :

‘Certains principes de la charia sont différents des lois successorales anglaises. Par exemple il n’est pas possible, selon les règles de la charia, d’hériter via un parent décédé. Il n’y a pas de différence entre les enfants de mariages différents mais les enfants illégitimes ou adoptés ne peuvent hériter selon la Charia.’

Les héritiers males, dans la plupart des cas reçoivent le double de ce qui est hérité par une personne de sexe féminin dans la même position successorale. Les non-musulmans n’héritent pas du tout et seuls les mariages musulmans sont reconnus. De même, une épouse divorcée ne peut plus hériter, selon la charia, car pour prétendre à l’héritage, le mariage musulman doit être en cours de validité au moment du décès.’

Bien qu’il ne soit pas obligatoire, ce guide légitimise des règles qui sont fortement contestées par bien des musulmans eux mêmes et qui sont discriminatoires envers les femmes musulmanes, les non-musulmans et les enfants ‘illégitimes’ et adoptés. Ce guide mine sérieusement la Loi d’Egalité, les droits des citoyens et le principe d’une même loi pour tous.

Alors que les individus sont libres, a l,heure actuelle, de disposer de leurs biens comme ils l’entendent ( pour autant qu’ils pourvoient aux besoins de leurs dépendants), ce guide soutient involontairement les efforts des islamistes pour détourner les lois et principes démocratiques en créant de facto un système légal parallèle, dans lequel les femmes et les enfants des minorités ont de moins en moins de droits que les autres citoyens.

Ce guide scandaleux nous rappelle celui que les Universités UK avaient publié, dans lequel elles soutenaient la ségrégation sexuelle dans les universités britanniques. Les UUK avait été promptement forcées a retirer leur guide, après avoir suscité une importante condamnation.

Nous appelons la Law Society à retirer ce guide immédiatement et sans equivoque.

Pour soutenir la campagne appelant la Law Society a retirer son guide discriminatoire, nous vous invitons a signer la petition mise en ligne par l, Association des Avocats et Juristes Laiques

https://www.change.org/en-GB/petitions/the-law-society-law-society-withdraw-your-guidance-legitimising-discrimination-against-women-non-muslims-and-illegitimate-and-adopted-children

Une action de protestation symbolique se tiendra le lundi 28 Avril a 5h. Details a suivre

Pour plus d, information, contactez :
Gita Sahgal, Centre for Secular Space, gita centreforsecularspace.org, http://www.centreforsecularspace.org/
Maryam Namazie, One Law for All, onelawforall gmail.com, www.onelawforall.org.uk, 07719166731
Pragna Patel, Southall Black Sisters, pragna southallblacksisters.co.uk, http://www.southallblacksisters.org.uk/, 07985399740

Signataires :

Ahlam Akram, Founder and Director of Basira for Universal Women Rights
Ahmed Idris, Member of Lawyers’ Secular Society
Ali al-Razi, Ex-Muslims Forum Administrator
Aliaa Magda Elmahdy, Egyptian Activist
Amina Sboui, Tunisian Activist
Charlie Klendjian, Secretary of Lawyers’ Secular Society
Chris Moos, Secretary of LSESU Atheist, Secularist and Humanist Society
Christopher Roche, Chair of Bath Atheists, Humanists and Secularists
Elham Manea, Author
Fariborz Pooya, Founder of Iranian Secular Society
Farzana Hassan, Former Director of Muslim Canadian Congress and Writer
Fatou Sow, Senegalese Sociologist
Gita Sahgal, Director of Centre for Secular Space
Harold Kroto, Nobel Prize Winner
Imad Iddine Habib, Founder and Spokesperson of Council of Ex-Muslims of Morocco
Jackie Jones, Professor of Feminist Legal Studies, Chair of Wales Assembly of Women and President of European Women Lawyers Association
James Bloodworth, Editor of Left Foot Forward
Julie Bindel, Writer
Kate Smurthwaite, Comedian and Activist
Khatija Barday-Wood, CEO and Founder of Eiman
Kiran Opal, Writer and Human Rights Activist
Lawrence M. Krauss, Physicist and Author
Lisa-Marie Taylor and Julian Norman, Co-Chairs of Feminism in London
Marieme Helie Lucas, Founder of Secularism is a Women’s Issue
Maryam Namazie, Spokesperson of One Law for All and Fitnah
Mersedeh Ghaedi, London Spokesperson of Iran Tribunal
Mina Ahadi, Coordinator of the International Committee against Stoning and Execution
Nadia El-Fani, Filmmaker
Nahla Mahmoud, Spokesperson of the Council of Ex-Muslims of Britain
Nazanin Afshin-Jam, President and co Founder of Stop Child Executions
Nina Sankari, President of the European Feminist Initiative in Poland
Omar Kuddus, LGBTI / Human Rights Advocate and Director of GayAsylumUK
Pat Black, Immediate Past President of Soroptimist International GBI
Patty Debonitas, Spokesperson of Iran Solidarity
Peter Tatchell, Director of the Peter Tatchell Foundation
Pragna Patel, Director of Southall Black Sisters
Reza Moradi, Political Activist
Richard Dawkins, Scientist
Safia Lebdi, Conseillère Régionale EELV and présidente des Insoumises
Salil Tripathi, Writer
Sarah Haider, Co-Founder of Ex-Muslims of North America
Shelley Segal, Singer and Songwriter
Soad Baba Aissa, Head of Association pour la mixité, l’égalité et la laicité en Algérie
Sohaila Sharifi, Women’s Rights Activist
Soraya Chemaly, Writer and Activist
Sue Cox, Co-Founder Survivors Voice Europe
Tarek Fatah, Founder of Muslim Canadian Congress
Taslima Nasrin, Writer
Yasmin Rehman, Women’s Rights Campaigner