Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > Inde : Lettre ouverte - ’Ecoute, Parent musulman’

Inde : Lettre ouverte - ’Ecoute, Parent musulman’

mercredi 24 septembre 2014, par siawi3

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Par Javed Anand

Cher parent musulman,

Salam ! Vous ne pouvez pas ne pas réaliser que nous vivons des temps difficiles pour la oumma en Inde, ainsi que dans le monde entier et spécialement dans les pays majoritairement musulmans. Qu’enseigne l’Islam, que veulent les musulmans ? C’est, semble-t-il, la question que se pose tout le monde. Vous pouvez, bien sûr, penser, comme beaucoup d’autres le font, que le simple fait de poser cette question a des relents de préjugés envers les musulmans et leur foi. Ça permet de clore le débat. Ou bien vous pouvez commencer par reconnaître que, comme pour toute foi vivante, il y a plusieurs Islams. Et que certains présentent une bien laide image de leur foi.

Qu’enseigne la Gita ? Cela dépend de qui répond à la question : le Mahatma Gandhi ou bien Nathuram Godse ? C’est la même chose pour le Coran. Cela dépend de qui vous écoutez : le Maulana Abdul Kalam Azad ou bien Oussama Ben Laden. Alors ne prenez pas une attitude défensive.

Quatre jeunes gens de Kalyam, à côté de Bombay, se sont envolés pour la Syrie pour rejoindre le djihad lancé par l’Etat Islamique. Cet EI est dirigé par Abou Bakr el-Baghdadi, un homme qui s’est auto-proclamé calife, donne l’ordre de commettre des crimes contre l’humanité et encourage le nettoyage ethnique et religieux. Un maulana de l’état indien* de l’Uttar Pradesh, qui entraine une audience considérable, a fait allégeance à ce monstre. Un groupe de vingt jeunes musulmans de l’état indien* du Tamil Nadu, s’est pris en photo avec des T-shirts de l’ISIS qu’ils avaient spécialement commandés pour l’occasion, et ils les ont postées sur Facebook.

L’un de ces jeunes de Kalyam est déjà devenu un ‘martyr’. Et pendant ce temps, des messages dans les différentes langues indiennes circulent apparemment sur les réseaux sociaux et entretiennent le fantasme du Califat auprès des musulmans. Pour ne pas être en reste, El Qaida, lui aussi, se prépare à ouvrir sa propre branche en Inde.

Pas mon fils, il ne prendrait jamais ce chemin-là, pensez vous. Mais les parents musulmans de Kalyam, angoissés ou en deuil, eux non plus ne pensaient pas que leurs fils prendraient ce chemin. Alors, parent musulman, réfléchissez. Pas besoin de paniquer. Mais il est important que vous soyez alertés quant à la sorte d’Islam qui est enseignée à la medersa, à la mosquée ou dans le centre islamique que votre fils fréquente. Convertissez votre foyer en un cercle d’étude à temps partiel. Regardez de plus près le programme de TV-Paix du Dr Zakir Naik. Notez bien que cette chaine de télé n’a rien à voir avec la paix ; en fait, elle prêche la suprématie des musulmans et l’infériorité des autres.

Parmi les nombreux islams différents que vous trouverez autour de vous, prêtez une attention particulière à ce que l’on nomme habituellement l’islam politique et le djihadisme violent. Voici en bref ce qu’ils sont vraiment.

L’islam politique ( Wahabisme, Salafisme, Ahl-e-Hadith, Jamaa-e-Islami Hind) : ce sont les disciples de Mohamed Ben Abd el-Wahhab ( Arabie ; ancrage théologique de la tribu des Saoudis qui dirige l’Arabie Saoudite), Sayyid Quttb ( Egypte ; Frères Musulmans) et Maulana Abdul A’la Maududi (Inde, Pakistan ; Jamaat e-Islami). Le djihad afghan contre l’occupation soviétique dans les années 80 fournit l’opportunité à ces mouvements de s’interpénétrer et de se nourrir les uns des autres. Ce qui les unit, c’est la croyance que tous les musulmans ont le devoir absolu d’établir, par ‘tous les moyens possibles’, un état islamique dans lequel imposer des lois religieuses (‘sharia’).

Le djihadisme violent ( El Qaida, l’Etat Islamique, Boko Haram et bien des groupes djihadistes au Pakistan, au Bangladesh et ailleurs) : Ce sont des organisations qui poussent jusqu’à leur extrémité logique l’idéologie de l’islam politique. ‘Par tous les moyens possibles’ est, in fine, une question d’interprétation.

Faites attention si votre fils est attiré vers les idéaux de l’islam politique. Bien que ce ne constitue pas un enchainement automatique conduisant au djihadisme violent, le fantasme de l’Etat Islamique s’ancre aux mêmes sources que celles qui amènent à commettre, au nom de l’islam, des crimes de masse d’une très grande brutalité.
Je présume, bien entendu, que vous, parent musulman, n’êtes pas personnellement inféodé aux idéaux de l’islam politique. Si c’était le cas, que dire ?

Javed Anand est le co-éditeur de Communalism Combat (Combattre le Communautarisme) ; il est aussi le secrétaire général de Muslims for Secular Democracy (Musulmans pour une Démocratie Laïque).

Traduit de l’anglais par marieme helie lucas

* L’Inde est un état fédéral.