Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > France : Nommer et agir !

France : Nommer et agir !

samedi 21 novembre 2015, par siawi3

Source : http://www.ufal.org/billet-du-president/nommer-et-agir/?utm_source=mailup&utm_medium=courriel&utm_campaign=flash

Par Christian Gaudray

le 20 novembre 2015

Billet du président

Oui, ce qui s’est passé a un rapport avec la religion. Les terroristes n’ « instrumentalisent  » pas la religion musulmane comme on le voit écrit partout, ils sont les soldats d’un mouvement politico-religieux enfanté par une synthèse du salafisme quiétiste et de la pratique politique des Frères Musulmans (qui ont dans leur programme la restauration du Califat), le tout soutenu financièrement par les pétromonarchies sunnites du Golf. Daesh n’est qu’une multinationale de la barbarie, et ses prétentions territoriales n’ont pour but que de capter des financements tirés de l’exploitation des ressources pétrolières, et non de constituer un véritable Etat.

Mais non, ce qui s’est passé n’a rien àvoir avec un prétendu choc de civilisations définies par une histoire empreinte de religion, tout simplement parce que les victimes les plus nombreuses de ces barbares sont des musulmans et qu’aucune civilisation ne peut se construire sur la barbarie et sans culture.

Nous dénoncerons donc les actes de racisme anti-musulman comme nous dénoncerons tous ceux qui trouveront des excuses aux barbares, qui mêleront au débat la repentance post-coloniale ou qui tenteront de disqualifier, en les traitant d’islamophobes, tous ceux qui oseront parler d’islamo-fascisme ou simplement exercer leur droit de libre critique de la religion.

Oui ce qui s’est passé a aussi un rapport avec la laïcité car la laïcité est un des principes constitutionnels fondateurs de notre République. La laïcité, en séparant le politique du religieux, en permettant la liberté, l’égalité et l’émancipation, est de facto le modèle politique le plus en opposition avec l’idéologie islamo-fasciste.

Une association militante comme la nôtre a bien évidement son rôle àjouer. Nous savons que ce rôle n’est qu’une petite pièce dans un grand puzzle qu’il est aujourd’hui bien difficile d’agencer. Nous ne nous déroberons pas. Et grâce ànotre réflexion, notre engagement et notre pratique de l’éducation populaire, qui n’ont pas attendu les drames pour se mettre en action : nous sommes prêts !