Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > Algérie : Entre espérance et inquiétude ..

Algérie : Entre espérance et inquiétude ..

mardi 2 avril 2019, par siawi3

Source : email 2 avril 2019
publié sur facebook

Chronique d’un jour àvenir ...
Entre espérance et inquiétude ...

Zazi Sadou

Qui peut confirmer lequel des frères Bouteflika a nommé ce « nouveau  » gouvernement ? Abdelaziz ? Said ? Nacer ? Qui a signé le communiqué de la Présidence annonçant le départ imminent du Président avant la fin du mois ?
Voilàoù nous en sommes rendu en Algérie de 2019. Un peuple manifeste depuis 6 semaines , pacifiquement , dignement pour demander haut et fort et sans ambiguïté aucune le DÉPART SANS CONDITIONS de tout le staff civil et militaire au commande de ce système. Et que fait le « sommet de la pyramide  » ? Annonce après annonce, ils indiquent que cette situation inédite àlaquelle ce système /pouvoir est confronté les met sous pression et les pousse vers des tentatives étranges pour garder le pouvoir. Y compris utiliser la Constitution tant de fois bafouée.

Alors que faire devant tant d’agitation ? D’intox ? De désinformation ? De messages douteux pour faire peur au peuple ? De ballons d’essai et de manipulation des esprits ?

La bonne réponse est de poursuivre cette mobilisation massive , pacifique , citoyenne, fraternelle et digne.
Continuer d’être solidaires partout , de s’épauler et se soutenir les uns les autres pour être de plus en plus nombreuses et nombreux àreconquérir tous les espaces , toutes les rues , tous les frontons qui font notre Algerie.
Il faut nous rassembler partout hommes et femmes, ensembles pour réfléchir et nous organiser pour que cette mobilisation prenne sens et donne naissance àune nouvelle Algerie Démocratique , sociale et égalitaire. Agir ensemble sur ce socle commun qui donnera naissance àune Algerie qui ne jette pas ses enfants dans la mer , dans les prisons pour délit d’opinion et sur les chemins de l’exil. Une Algerie qui respecte ses femmes par des Lois égalitaires.

Persévérer et continuer le temps qu il faut àleur crier : PARTEZ TOUS ...

Il y a des situations qui exigent de chacune et chacun un maximum de sang froid et de détermination. Notre pays vaut tous les sacrifices. Nos parents et grands-parents nous l’ont laissé en héritage. Notre génération a fait de son mieux pour le faire prospérer sans y arriver totalement parce que les forces de prédation étaient plus fortes que nos seules volontés et notre amour inconditionnel de l’Algerie. Bouteflika et les divers clans mafieux autour de lui portent l’entière responsabilité de cette gabegie et du désespoir qui occupe le cÅ“ur de nos enfants depuis 30 ans !

10 ans de terreur islamiste , de sang et de cendres . Un terreau fertile sur lequel ont proliféré les mafieux de type Haddad , Tahkout et consorts. Ils ont grossi avec la complicité de ce système / pouvoir au dépend du secteur publique qui a été démembré et ses cadres emprisonnés. Ils ont capté tous les moyens financiers du pays pour se construire des empires . L’intérêt de l’Algerie n’a jamais été leur préoccupation.

Pendant 20 ans, CES CLANS qui se tiennent par le ventre ont exploité les richesses de l ‘Algerie sans vergogne.
Ils ont réussi àgrossir grâce àla complicité et la trahison de tous les larbins qui n’ont cessé d’applaudir leurs maîtres jusqu’àces derniers jours. Et lorsque le navire coule , les inconsistants et les ventres mous se dépêchent de changer de quai.
Pendant 20 ans ils ont muselé toute expression ou contestation par la peur avec une justice aux ordres. Ils ont réduit notre dignité de femmes et d’hommes libres àune image de peuple soumis et inféodé àun
« cadre vide  ».

Aujourd’hui , dans sa diversité et ses contradictions le peuple algérien sait ce dont il ne veut plus. Il trouvera avec patience et détermination les solutions pour s’en sortir et faire naître le pays pour lequel sont morts les millions de ses meilleurs enfants.
Il trouvera le chemin de cette construction démocratique pacifique comme ont su le faire le peuple portugais en avril 1974 avec la « révolution des Å“illets  » qui a réussi àabattre la dictature de Salazar sans effusion de sang ou comme l’a réussi le peuple espagnol en 1975 en mettant un terme au règne du dictateur Franco ...
Comme le disent les jeunes d un club de supporters algérois dans une superbe chanson , ce système / pouvoir « .... ne verra pas la couleur de notre sang : MAACHOUFOUCH LOUN DAMNA..  ».
L’Histoire ne se répète que pour ceux qui n’ont pas de mémoire.

RDV ce vendredi 5 avril dans toutes les rues de l’Algerie. L’immense sourire accroché au ciel de notre pays sera en millions sur nos visages et ceux de nos enfants.
Continuons àunir nos voix en millions de sons avec respect des femmes , avec fraternité , joie, calme , sérénité , humour, créativité pour leur dire : ce pays est le NÔTRE . L’Algerie ne vous appartient pas. DÉGAGEZ ..