Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Uncategorised > France : À Lyon, des croix gammées et des insultes racistes taguées sur des (...)

France : À Lyon, des croix gammées et des insultes racistes taguées sur des commerces

lundi 15 avril 2019, par siawi3

Source : https://www.huffingtonpost.fr/entry/a-lyon-des-croix-gammees-et-des-insultes-racistes-taguees-sur-des-commerces_fr_5ca72a3de4b0a00f6d3e1747

05/04/2019 12:36 CEST | Actualisé il y a 2 heures

À Lyon, des croix gammées et des insultes racistes taguées sur des commerces

Ces inscriptions antisémites et racistes ont été inscrites avenue Berthelot à Lyon, où se trouve le Centre d’histoire de la Résistance et de la Déportation.

Photo : À Lyon, des croix gammées et des insultes racistes taguées sur des commerces.

FAITS-DIVERS - Une vingtaine d’inscriptions racistes et antisémites ont été taguées dans la nuit de jeudi à vendredi dans le 7e arrondissement de Lyon, a-t-on appris auprès de la préfecture, ce vendredi 5 avril.

Les inscriptions faites à la peinture orange - des croix gammées et des insultes - ont été découvertes sur des commerces, ainsi que sur un cabinet infirmier de l’avenue Berthelot, selon la même source, confirmant une information du site internet du magazine Lyon Capitale.

“De la nausée à la colère”

La ministre de la santé Agnès Buzyn, en visite à Lyon, s’est rendue sur place, accompagnée du préfet du Rhône Pascal Mailhos et du maire de la ville Gérard Collomb.
Les autorités ont “unanimement condamné ces actes odieux, d’autant plus dans une ville comme Lyon qui fut le théâtre de la résistance”, a rapporté le service de presse de la préfecture. Le président de la Métropole David Kimelfeld a écrit sur Twitter éprouver “de la nausée à la colère”, soulignant que ces inscriptions avaient été taguées sur l’avenue où se trouve le Centre d’histoire de la Résistance et de la Déportation.

″Ça nous attriste et ça nous met en colère”, réagit la directrice du Centre, Isabelle Rivé, auprès du HuffPost. “D’autant plus que nous commémorons demain la rafle des enfants d’Izieu. Cela pourrait nous décourager de faire ce que nous faisons, mais il ne faut pas surinterpréter ces actes”.

“La Ville de Lyon et la mairie du 7e arrondissement font le nécessaire pour que ces horreurs soient effacées rapidement. Les coupables devront être traduits devant la justice”, ajoute M. Kimelfeld.

“Ces mots ne sont pas anodins, ils s’inscrivent dans un contexte de multiplication des actes et propos racistes”, a réagi l’association SOS Racisme dans un communiqué transmis au HuffPost. ”(...) Ces tags à Lyon visent à la fois les arabes, les noirs, et font l’apologie du nazisme. SOS Racisme se tient aux côtés des personnes visées, en solidarité des commerçants et habitants indignés qui ont découvert ces inscriptions macabres”.

Video : ici : de nombreux déportés parlent