Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Uncategorised > Algérie : des dizaines d’arrestations lors du 18e vendredi de (...)

Algérie : des dizaines d’arrestations lors du 18e vendredi de manifestations

vendredi 21 juin 2019, par siawi3

Source : https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/algerie/direct-algerie-plusieurs-arrestations-lors-du-18e-vendredi-de-manifestations_3500779.html

Algérie : des dizaines d’arrestations lors du 18e vendredi de manifestations

Une quarantaine d’hommes ont été interpellés par les nombreux policiers en civil ou en tenue, déployés dans les rues autour de la Grande Poste, bâtiment emblématique du cÅ“ur de la capitale algérienne.

Les Algériens sont de nouveau dans la rue pour un 18e vendredi de manifestations, le 21 juin 2019. (CLEMENT PARROT / FRANCEINFO)

Ilan Caro
Kocila Makdeche

Mis àjour le 21/06/2019 | 16:04
publié le 21/06/2019 | 13:57

Ce qu’il faut savoir

Les Algériens sont de nouveau dans la rue pour un 18e vendredi de manifestations. Un demi-millier de personnes se sont rassemblées, vendredi 21 juin en fin de matinée, àAlger, malgré plusieurs arrestations plus tôt aux abords de la Grande Poste. Cette place est le point de ralliement de la grande manifestation hebdomadaire contre le régime. Suivez la situation dans ce direct.

Une quarantaine d’hommes arrêtés. Dans la matinée, une quarantaine d’hommes, essentiellement des jeunes, ont été interpellés par les nombreux policiers en civil ou en tenue déployés dans les rues autour de la Grande Poste. La plupart des personnes arrêtées ne portaient ni drapeaux ni pancartes. Les policiers ont récupéré les pièces d’identité et les téléphones portables, avant de les fouiller et de les faire monter dans des fourgons.

« Pas de régionalisme, tous frères ! » A côté des drapeaux algériens, omniprésents dans les manifestations qui agitent l’Algérie depuis le 22 février, une poignée de drapeaux berbères étaient visibles, alors que le chef d’état-major de l’armée, le général Ahmed Gaïd Salah, a averti dans la semaine que seules les couleurs nationales serait désormais autorisées. « Pas de régionalisme, tous frères ! » scandent notamment les manifestants, ainsi que « Gaïd Salah, dégage ! » Alors qu’ils n’étaient qu’une centaine, la police est brièvement intervenue pour tenter de les disperser, mais les protestataires sont revenus et leur nombre a rapidement augmenté.

Le live

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #ALGERIE
Toutes les photos ici

16h04 : Premières odeurs de lacrymogène... certains font demi-tour #Algérie https://t.co/OQmVYouqzu

16h04 : Les slogans hostiles au pouvoir et au général Ahmed Gaïd Salah se poursuivent. Un cortège se dirige sur l’Avenue Pasteur #Algérie https://t.co/JqrlP6nUMl

16h03 : Il fait chaud pour ce 18ème vendredi de manifestation en #Algérie - Pause fraîcheur https://t.co/p1tligPQTm

16h03 : A chaque charge policière, les manifestants répondent « pouvoir assassin  » #Algérie https://t.co/BHTWA8a6Vd

16h13 : Retour àAlger, où notre journaliste Clément Parrot suit la manifestation contre le pouvoir. « Pouvoir assassin », scandent les manifestants, tandis qu’une odeur de gaz lacrymogène flotte dans l’air.

14h47 : Les policiers se font huer et reçoivent de l’eau #Algérie https://t.co/dyV0d0xI1T

14h46 : Premières tensions àproximité de la grande poste avec une charge des forces de police #Algérie https://t.co/6819VxttBb

14h46 : Les gens se baladent un peu dans tous les sens en ce début de manifestation. On retrouve aussi toutes les générations dans la rue #Algérie https://t.co/jWodRLBz1y

14h45 : A Alger, la grande manifestation hebdomadaire contre le pouvoir se poursuit dans un calme précaire. Notre journaliste Clément Parrot nous envoie des images.

16h28 : A côté des drapeaux algériens, omniprésents dans les manifestations, il y a aussi quelques drapeaux berbères. Alors que le chef d’état-major de l’armée, le général Ahmed Gaïd Salah, a averti dans la semaine que seules les couleurs nationales seraient désormais autorisées. Plusieurs personnes porteuses du drapeau berbère (trois bandes horizontales bleue, jaune et verte et frappé au centre de la lettre Yaz de l’alphabet tifinagh) ont été interpellées de façon ciblée, selon une journaliste de l’AFP.

13h58 : « Pouvoir assassin  », peut-on maintenant entendre (en français) #Algérie https://t.co/cpkrHO6GYG

13h57 : « Kabyles, Arabes, frères, frères ! Le général Salah avec les traîtres  », scandent les manifestants àAlger #Algérie https://t.co/5CJ7AOcquJ

13h56 : Ce matin, la police a brièvement tenté de disperser les manifestants alors qu’ils n’étaient encore qu’une centaine, mais ils sont rapidement revenus en nombre. Une quarantaine d’hommes, essentiellement des jeunes, ont été interpellés par les nombreux policiers en civil ou en tenue, déployés dans les rues autour de la Grande Poste.

13h50 : Les Algériens sont dans la rue pour un 18ème vendredi de manifestations à#Alger. Un premier cortège part de la Grande poste vers la place Audin #Algérie https://t.co/07BrrvEOEn

13h49 : Environ 500 personnes se sont rassemblées àAlger, aux abords de la Grande Poste, pour la grande manifestation hebdomadaire contre le régime. Notre journaliste Clément Parrot se trouve sur place.

A lire aussi : Seul le drapeau algérien sera toléré dans les manifestations : « Gaïd Salah joue avec le feu »