Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Mauritanie : Le coût du ’blasphème’

Mauritanie : Le coût du ’blasphème’

dimanche 11 août 2019, par siawi3

Source : https://www.dw.com/fr/le-blogueur-mauritanien-ould-mkhaitir-est-arriv%C3%A9-%C3%A0-paris/a-49879797

Le blogueur mauritanien Ould Mkhaitir est arrivé à Paris

03.08.2019

Hugo Flotat-Talon, Diagana Khalilou

Le blogueur condamné à mort en Mauritanie en 2014 et libéré en début de semaine est finalement arrivé à Paris ce samedi, selon sa famille.

Mauretanien Mohamed Cheikh Ould Mkhaitir (Reporter ohne Grenzen)

Il avait quitté le territoire mauritanien lundi(29 juillet) pour le Sénégal. Ould Mkhaitir est finalement arrivé à Paris ce samedi (3 août), selon sa famille, contactée par la DW. Un véritable soulagement pour ses proches.

Cinq ans de prison

Mohamed Cheikh Ould Mkhaitir a été remis en liberté après plus de cinq ans de détention. Il avait été condamné à mort en 2014 pour un article publié sur internet et considéré comme blasphématoire envers le prophète Mahomet.

Lors du procès en appel, en 2017, le blogueur avait finalement été condamné à deux ans de prison. Une réduction de peine qui avait provoqué des manifestations de protestation. Certains appelaient alors « à la défense du prophète », contre le blogueur.

Avant sa sortie de prison, Mohamed Cheikh Ould Mkhaitir a dû se repentir publiquement à la télévision. Une condition posée par les imams et oulémas pour sa libération.

La rédaction vous recommande

Quel sort pour le blogueur Cheikh Ould Mohamed ?

Condamné à mort pour mécréance, le blogueur mauritanien attend le verdict de la Cour suprême sur son dossier de repentir. Une partie de l’opinion mauritanienne approuve la peine capitale. (15.11.2016)

Mauritanie : liberté et exil pour le blogueur Ould Mkhaitir

C’est un soulagement pour les militants des droits de l’Homme. Cheikh Mohamed Ould Mkhaitir, blogueur détenu depuis six ans pour apostasie, est libre. Il a quitté le territoire mauritanien lundi. (30.07.2019)