Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > France : Haut-Rhin : Ce que l’on sait de la voiture lancée contre la mosquée (...)

France : Haut-Rhin : Ce que l’on sait de la voiture lancée contre la mosquée de Colmar

dimanche 22 septembre 2019, par siawi3

Source : https://www.20minutes.fr/faits_divers/2610243-20190922-haut-rhin-sait-voiture-lancee-contre-mosquee-colmar

Haut-Rhin : Ce que l’on sait de la voiture lancée contre la mosquée de Colmar

FAITS DIVERS Un homme a foncé volontairement samedi en début de soirée sur l’entrée de la grande mosquée de Colmar, dans le Haut-Rhin. « 20 Minutes » fait le point sur la situation

Nils Wilcke

Publié le 22/09/19 à 14h05 — Mis à jour le 22/09/19 à 19h10

Les policiers surveillent la grande mosquée de Colmar après qu’une voiture soit rentrée volontairement dedans samedi 21 septembre 2019. — SEBASTIEN BOZON / AFP

Un homme a foncé volontairement samedi à 19h10 sur l’entrée de la grande mosquée de Colmar, dans le Haut-Rhin.
L’individu a été rapidement interpellé sur place par la police. Il se serait infligé une blessure au cou, entraînant son hospitalisation. Mais ses jours ne sont pas en danger.
La grande mosquée devrait rouvrir vers 13h dès ce dimanche pour célébrer la prière du midi, selon M. Samah, le secrétaire général du lieu de culte.

Un homme a foncé volontairement samedi en début de soirée sur l’entrée de la Grande Mosquée de Colmar, dans le Haut-Rhin. La police est restée toute la nuit autour du bâtiment pour sécuriser les lieux et mener les premières investigations. 20 Minutes fait le point sur la situation.

Que s’est-il passé ?

« Un homme a foncé en voiture sur la grande mosquée de Colmar samedi soir », explique ce dimanche matin à 20 Minutes la procureure de la République de Colmar, Catherine Sorita-Minard. Les faits se sont déroulés à 19h10, selon la magistrate.

« Nous étions dans notre bureau en train de préparer la journée de dimanche avec le président et le vice-président de la mosquée quand nous avons entendu un premier bruit de la rue, explique Saoudi Samah, le secrétaire général du lieu de culte. Nous avons d’abord pensé à un accident mais ensuite, nous avons entendu un deuxième bruit, bien plus fort ». Le conducteur du véhicule, une Citroën C4 grise, a défoncé le portail du lieu de culte avant de s’encastrer dans un mur du bâtiment.

« Nous avons vu un homme plein de sang, avec sa voiture. Nous avons immédiatement appelé la police », se souvient Saoudi Samah. L’attaque a eu lieu juste avant l’heure de la prière du Maghreb, la quatrième prière de la journée. « Si nous avions été en pleine prière, cela aurait pu être terrible, indique Saoudi Samah. Avec tous les fidèles dans la salle, nous aurions pu avoir des blessés, voire des morts ». La grande mosquée de Colmar peut en effet accueillir jusqu’à 3.000 fidèles.

Comment se déroule l’enquête ?

« Une enquête judiciaire est en cours », indique la préfecture du Haut-Rhin ce dimanche matin, sans donner davantage de détails sur les évènements. Les motivations du conducteur sont évidemment au centre des investigations. Dès samedi soir, de nombreux témoignages sur les réseaux sociaux évoquaient une tentative d’attentat, mais les autorités se refusent à confirmer cette piste. Le parquet anti-terroriste n’ayant pas été saisi, l’enquête se dirige vers la piste du droit commun.

« Nous ferons le point sur l’enquête en cours et nous donnerons des précisions pour balayer les rumeurs et les approximations », indique le parquet de Colmar. Un communiqué devrait être publié en fin de journée.

Que sait-on du conducteur ?

Selon la procureure de la République de Colmar, l’homme s’est lui-même blessé à l’arme blanche sur les lieux et a été hospitalisé, nécessitant une intervention chirurgicale.

L’individu, sur lequel aucune information n’a été communiquée, a été rapidement interpellé sur place par la police. Présentant une grave plaie ensanglantée au niveau du cou qu’il s’est faite lui-même, le conducteur « a été pris en charge médicalement » à l’hôpital Pasteur, a précisé la préfecture du Haut-Rhin. Ses jours ne seraient pas en danger.

Domicilié à Colmar, l’individu, âgé de 30 à 40 ans, serait originaire d’un pays du Maghreb, mais sa ou ses nationalités ne sont pas encore connues, selon une source proche de l’enquête citée par Les Dernières Nouvelles d’Alsace.

Quand la grande mosquée de Colmar va-t-elle rouvrir ?

Ce matin, la grande mosquée de Colmar était toujours fermée aux fidèles. Les policiers ont veillé sur le bâtiment toute la nuit le temps de sécuriser les lieux et mener les premières investigations. Les enquêteurs étaient encore présents ce matin, selon nos informations.

« Nous sommes submergés d’appels de journalistes et de fidèles inquiets », explique Saoudi Samah le secrétaire général de la mosquée. La première prière de la journée, à 6h, a été exceptionnellement annulée. Les responsables du lieu de culte se sont réunis ce matin pour « faire le point » avec la police et « nettoyer les lieux », indique le secrétaire général de la mosquée, Saoudi Samah.

L’édifice devrait rouvrir vers 13h dès ce dimanche pour célébrer la prière du midi. Les fidèles seront accueillis dans une salle polyvalente qui fait partie de la mosquée. Il faudra « plusieurs jours » pour que la grande salle, touchée par la voiture, soit de nouveau opérationnelle, selon les responsables de la mosquée.

Voir aussi : Haut-Rhin : Un homme fonce volontairement en voiture sur la grande mosquée de Colmar, sans faire de blessés