Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > Une nouvelle fois, l’alliance infâme entre islamistes et droits (...)

Une nouvelle fois, l’alliance infâme entre islamistes et droits humains...

lundi 25 mai 2020, par Marieme Helie Lucas, siawi3

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Source : Communiqué de presse de WICUR

Une nouvelle fois, l’alliance inf^me entre islamistes et droits humains

18 mai 2020

Human Rights Watch, a posté un tweet , qui reprend un article du Washington Post, intitulé « la France préconise le port des masques pour contrôler le coronavirus, les burqas demeurent interdites »

Sous cette apparence ironique le Washington Post et Human Rights Watch, cherchent à relancer le débat sur le voile intégral.

Pourquoi cet amalgame en cette période de pandémie, comment peut on comparer le port du masque, qui est une nécessité de santé publique pour tous , sans distinction de sexe, à une tenue vestimentaire qui n’est exigée qu’aux femmes, avec tous les interdits qui s’en suivent .

Comment une ONG internationale comme Human Rights Watch peut ignorer que bien des pays d’Afrique comme le Tchad ou le Cameroun, d’autres pays où vivent d’importantes populations musulmanes ont interdit ce vêtement intégral qu’est la burqa

Cet amalgame déplorable relève d’une confusion idéologique et offre la victimisation toujours recherchée par les fondamentalistes islamistes et les prêcheurs d’un islam salafiste.

Vous cautionnez par votre soutien à la burqa une des visions des plus humiliantes et rétrogrades de la femme.

Des milliers de femmes en Algérie, en Iran et ailleurs ont été tuées pour avoir refusé ce diktat vestimentaires.

Au nom de toutes ces victimes,

Nous femmes militantes laïques, musulmanes et / ou d’origine musulmane , ou issues de pays à majorité musulmane, refusons qu’un pareil article puisse faire croire que la burqa est une obligation religieuse.

Nous refusons qu’une minorité d’individu.e.s obtienne qu’une identité religieuse nous soit imposée.

Signataires :

Ducos Lalia , présidente de Initiative de Femmes pour la Citoyenneté et les Droits Universels (IFCDU-WICUR)

Cherifa Kheddar, Algérie, présidente de « Djazairouna », des familles victimes du terrorisme islamiste

Samia Allalou,algérienne, militante féministe, journaliste

Fatou Sow,Sénégal, sociologue et chercheure,

Esther Fouchier , France,Présidente du forum Femmes Méditerranée

jeanine Caraguel, algérienne, linguiste

Marieme Helie Lucas, algérienne, sociologue , fondatrice de Women living under muslim laws(WLUML)

Michèle Idir, Algérie-france, militante associative,

Soad Baba Aissa, Algérie-France, présidente de l’association Mixité, égalité, laicité (AMEL)

Anissa Helie, professeure d’université, US/Algérie/France.

Nadia Benmissi, algérie-France, fondatrice de « Femmes sans voile »

Khadra Hessas, algérienne, coordinatrice du « réseau algérien contre la répression et pour la libération des détenus d’opinion et politiques »

Jamiley Nedai, Iran, cinéaste

Samira Khelifa, Algérie-France, juriste ,administratrice

Souhila Boughoufalah, Algérie-france, informaticienne