Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Announcements > France : Ce vendredi, action contre le harcèlement sexuel 20h30 PARIS Parvis (...)

France : Ce vendredi, action contre le harcèlement sexuel 20h30 PARIS Parvis Hôtel de Ville

jeudi 25 juin 2020, par siawi3

Source : La Marche Mondiale des Femmes, 25.01.20

La Marche Mondiale des Femmes Paris IdF soutient

Happening contre le harcèlement de rue

Parce que la rue est aussi à nous ! Parce qu’on n’en peut plus du harcèlement sexuel ! Parce que l’on veut être respectée lorsque l’on se balade dans la rue !
Plusieurs associations (Les effronté-es, Womenability, MéMO, FéminiCités, HF Île de France, ÇAVAPU) relayées par le collectif #NousToutes, organisent vendredi 26 juin à partir de 20h30 (début de l’action) sur le parvis de l’Hôtel de ville de Paris, un happening musical pour dénoncer le harcèlement de rue et revendiquer la place des femmes dans l’espace public.

Ce vendredi 26 juin, plusieurs dizaines de militantes féministes investiront le parvis de l’Hôtel de ville parisien et revisiteront le flashmob des Chiliennes « Le viol, c’est toi ! » pour exiger que le harcèlement soit confiné et pour s’extirper de la peur de subir des violences sexistes dans l’espace public.

81% des femmes ont déjà été victimes de harcèlement sexuel dans les lieux publics en France* et 100% dans les transports en communs franciliens.
Et le confinement est loin d’avoir calmé les ardeurs des harceleurs : dès le début du confinement, les femmes ont témoigné d’une hausse du harcèlement de rue et d’un sentiment d’insécurité de jour comme de nuit, accentué par l’absence de témoins ou de lieux où se réfugier. De quoi permettre aux agresseurs d’agir en toute impunité.

Dans une interview du 21 mai la secrétaire d’État à l’Égalité Marlène Schiappa a présenté une série de mesures pour lutter contre le harcèlement de rue. Parmi celles-ci, le dispositif “Angela” (qui permet aux femmes de demander de l’aide dans des commerces) mais sans expliciter les modalités de recrutement des commerces, la forme que prendrait ce dispositif… Trop flou pour nous rassurer sur l’efficacité d’un tel outil !
Le développement des arrêts de bus à la demande risque fort de caler sur place, s’il n’est pas complété par une formation auprès des chauffeurs.ses afin qu’iels soient en mesure de déceler les situations de harcèlement.

Ces dispositifs nécessitent une formation à l’accueil des victimes, aux procédures (numéro d’urgences, soutien psychologique…). Et donc de moyens financiers !

Rendez-vous le vendredi 26 juin à 20h30, parvis de l’Hôtel de ville

Contact presse : Claire Charlès : 07 60 36 38 29 / Camille Sachot : 06 25 05 69 80

* Source : Ipsos – Sondage international sur le harcèlement sexuel dans l’espace public - Avril 2019

Signataires : Les effronté-es, Womenability, MéMO, FéminiCités, HF Île de France, ÇAVAPU, HandsAway