Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > France : Conflans-Sainte-Honorine : après l’attentat, les caricatures de (...)

France : Conflans-Sainte-Honorine : après l’attentat, les caricatures de Mahomet envahissent les réseaux sociaux

samedi 17 octobre 2020, par siawi3

Source :https://www.huffingtonpost.fr/entry/conflans-sainte-honorine-apres-lattentat-les-caricatures-de-mahomet-envahissent-les-reseaux-sociaux_fr_5f8a3bd5c5b62dbe71c2d134

17/10/2020 08:18 CEST

Conflans-Sainte-Honorine : après l’attentat, les caricatures de Mahomet envahissent les réseaux sociaux

Emmanuel Macron a déclaré que le professeur d’histoire a été pris pour cible “parce qu’il a prôné à des élèves la liberté d’expression, la liberté de croire et de ne pas croire”.

Par Jade Toussay

CONFLANS-SAINTE-HONORINE - Des images pour défendre la liberté d’expression. Après l’attentat terroriste contre un professeur à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines, de nombreux internautes ont décidé de repartager les caricatures de Mahomet, au centre du drame.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’enseignant aurait, dans le cadre d’un cours, montré à ses élèves des caricatures du prophète de l’islam, provoquant la colère de certains parents qui s’en sont plaints sur les réseaux sociaux. Sur place dans la soirée, Emmanuel Macron a déclaré que le professeur d’histoire avait été pris pour cible “parce qu’il a prôné à des élèves la liberté d’expression, la liberté de croire et de ne pas croire”.

Ce nouveau drame a profondément choqué les Français, qui ont une nouvelle fois fait valoir la laïcité et le droit au blasphème : sur les réseaux sociaux, des personnalités politiques de tous bords, des journalistes mais aussi des anonymes, ont donc été nombreux à republier les caricatures controversées de Charlie Hebdo.

Des messages appelant les quotidiens à mettre à la Une demain les dessins ont également été très partagés.

Plusieurs députés Insoumis ont également appelé à un rassemblement similaire à celui du 11 janvier 2015, cinq jours après l’attaque contre Charlie Hebdo. Alexis Corbière s’est lui prononcé pour une journée de deuil national.

Ce drame intervient en plein procès des attentats contre Charlie Hebdo, visé en janvier 2015 par des terroristes pour avoir publié des caricatures similaires. Quelques semaines après le début des audiences, les anciens locaux de la rédaction avaient de nouveau été pris pour cible, l’assaillant justifiant son geste par la republication des caricatures en Une de l’hebdomadaire satirique.

À voir également sur Le HuffPost : Quand l’Assemblée nationale apprend debout l’“abominable attentat” de Conflans-Saint-Honorine