Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Resources > France : #METOO : DÉRAISON COLLECTIVE, PANIQUE SEXUELLE

France : #METOO : DÉRAISON COLLECTIVE, PANIQUE SEXUELLE

Table-ronde à partir du livre de Sabine Prokhoris 14 JANVIER de 14h30 à 16h30

vendredi 7 janvier 2022, par siawi3

Source : email 7.01.22


#METOO :
RAISON COLLECTIVE, PANIQUE SEXUELLE

Table-ronde à partir du livre de Sabine Prokhoris, Le Mirage #MeToo
(le cherche midi, 2021)

VENDREDI 14 JANVIER de 14h30 à 16h30

Diffusée en direct sur YouTube - lien de connexion : https://youtu.be/KbYSnlYgRGA

Avec :

Paul Bensussan, expert psychiatre agréé par la Cour de cassation,
Fabio Landa, psychanalyste,
Sophie Obadia, avocate,
Sabine Prokhoris, philosophe et psychanalyste,
François Rastier, linguiste, sémanticien.

Rencontre animée par Jean-Baptiste Roques, journaliste.

Sous la bannière du féminisme, et au nom d’une supposée « libération de la parole », la révolution MeToo bat triomphalement son plein, mettant en œuvre d’inquiétantes logiques d’hégémonie à visée purificatrice.

Au moyen d’une « surmédiatisation fulgurante », selon les mots de la philosophe Catherine Kintzler, une Victim pride absolutiste est en passe de prendre le pouvoir sur les esprits, en parallèle avec d’autres mouvements de la nébuleuse dite « intersectionnelle ».

Au nom du « Bien », s’y déchaînent en roue libre des logiques intellectuelles frauduleuses, doublées de pratiques d’intimidation politique et morale dignes des idéologies totalitaires.

Cette « révolution culturelle » revendiquée prétend refaçonner le réel tout entier par de « nouveaux récits », tout-puissants maîtres de vérité. Une ambition « performative » totale, qui entend balayer les exigences que porte le droit dans un État démocratique, sur fond d’exorcisme paranoïaque de la question sexuelle.

La dimension du fantasme et de ses ressorts inconscients se voit ainsi évacuée. Elle nous revient en boomerang sous forme de bien réelle déraison sociétale.

Comment prendre la mesure de ce qui nous arrive, dont les conséquences délétères, pour les femmes et pour tous, commencent déjà à se faire sentir ? Nous essaierons au cours de ces échanges d’avancer sur
cette question.