Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > Espagne/France/Europe : Contre les intégrismes d’extrême droite qui veulent (...)

Espagne/France/Europe : Contre les intégrismes d’extrême droite qui veulent nous imposer leur ordre moral

samedi 8 février 2014, par siawi3

Source : http://www.mmf-france.fr

Le Courrier de la Marche Mondiale des Femmes contre les Violences et la Pauvreté - N° - 245 –6 février 2014

Intervention de Sandra du Collectif Tenon àla manifestation du 1er février àParis

« Pour les femmes de ma génération et pour les plus jeunes, ce projet de loi espagnol, qui porte atteinte au droit des femmes àdisposer de leur corps, fait l’effet d’un choc. Un choc, car on pensait que le droit àl’avortement en Europe était un acquis, et que les pays encore en retard là-dessus, comme l’Irlande ou la Pologne, allaient nécessairement évoluer, tôt ou tard, dans le bon sens, le sens du progrès vers l’égalité femmes-hommes ; Pourtant, c’est le contraire qui se passe ! Juste àcôté de chez nous, dans un pays qui avait montré la voie ces dernières années, sur le mariage homosexuel, sur la lutte contre les violences faites aux femmes, c’est làque le droit àl’avortement est remis en cause par le gouvernement.

Et si nous sommes aussi nombreuses et nombreux aujourd’hui, c’est que, nous le savons, ce qui se passe en Espagne est très grave. Car le droit àl’avortement, c’est au cÅ“ur de l’égalité femmes-hommes. Il n’y a pas d’égalité sans autonomie, pas d’autonomie des femmes sans le droit fondamental de disposer de leur corps ! Alors, nous sommes mobilisées, en solidarité avec les femmes espagnoles, contre l’ordre moral qui prétend contrôler nos vies ànotre place !

Car en France et en Europe, comme en Espagne, les intégristes d’extrême-droite sont sur la même longueur d’onde. Sur le mariage pour tous, sur la lutte contre les stéréotypes de genre àl’école, sur le droit des femmes àchoisir d’avoir un enfant ou pas. Les attaques contre les droits des femmes se multiplient et s’intensifient sur fond de crise sociale et économique.

Au collectif Tenon, nous avons dà» nous battre sur un double front pour obtenir un vrai centre d’IVG dédié dans notre hôpital : 2 ans pour la réouverture du centre qui avait fermé pour cause de restructuration et d’économies aux dépends des femmes, et 2 ans contre les intégristes catholiques qui venaient chaque mois avec leurs slogans obscènes devant les portes de l’hôpital. Nous avons gagné, après quatre ans de lutte sur Tenon, mais la situation de cet hôpital est loin d’être un cas isolé.

Au moins 180 centres d’IVG ont fermé en France depuis 10 ans ; les délais moyens d’attente pour un premier rdv dépassent largement le délai légal d’une semaine et pendant les périodes de vacance beaucoup de centres ferment faute de personnel. Car la course àla rentabilité, encore aggravé par la loi Bachelot toujours en vigueur, menace aussi les droits des femmes àdisposer de leur corps !

Alors, en France, comme partout en Europe, il faut rester mobilisées sur ce double front : contre les politiques d’austérité qui détruisent le service public de santé, et contre les intégrismes d’extrême droite qui veulent nous imposer leur ordre moral !

En Espagne, non àl’interdiction de l’avortement ! En France, des moyens pour les centres d’IVG ! En Europe, le droit àl’avortement garanti pour toutes les femmes ! Solidarité avec les femmes en lutte du monde entier ! Mujeres, Unidas, Jamas seran vencida !