Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > France : Le gouvernement se camoufle après l’attaque de l’extrême droite sur (...)

France : Le gouvernement se camoufle après l’attaque de l’extrême droite sur ’le genre’ àl"’école

dimanche 9 février 2014, par siawi3

Source : http://www.mmf-france.fr

Le Courrier de la Marche Mondiale des Femmes contre les Violences et la Pauvreté - N° - 246 – 6 janvier 2014

Grue et genre – Communiqué du CNDF

Chaque jour, en ce moment, nous apporte son lot de « bonnes nouvelles  »concernant les droits des femmes. Non content d’avoir capitulé en rase campagne sur la loi famille et la PMA pour toutes les femmes c’est àdire lesbiennes compris puisque les femmes hétérosexuelles peuvent déjàen bénéficier, Jean Marc Ayrault déclare cependant que le gouvernement est prêt à« examiner sans tarder certains aspects  » de cette loi. Qu’est ce qui motive ce soudain empressement pour des aspects de cette loi dont l’urgence nécessitait un examen en …. 2015 ? Ayrault nous le livre : « Il y a des hommes [des pères divorcés] qui montent dans les grues (...), ça exprime un malaise  ». Donc, si l’on comprend bien, Ayraut reprend àson compte ce que l’Assemblée Nationale a refusé dans la loi égalité femmes/hommes : la priorité àla résidence alternée des enfants dans les cas de divorce.

Nous n’avons pas de refus de principe pour cette résidence alternée quoique il serait raisonnable d’en demander un bilan dans l’intérêt de l’enfant. Mais ce que disent les féministes, c’est que cette résidence alternée doit être totalement proscrite en cas de violences sur la femme et/ou les enfants. Un conjoint frappeur ne peut être un bon père.

C’est ce que l’on appelle le lobby « masculiniste  » qui est àl’origine de cet amendement au Sénat. L’Assemblée nationale l’avait démasqué. Ayrault tombe dans le panneau.

Autre « bonne nouvelle  » du jour. Médiapart nous apprend que le mot « genre  » est censuré dans les circulaires, manuels et livres de l’Éducation Nationale. Nous le disons tout de go : il faut censurer aussi « domination masculine », « rapports sociaux de sexe  », « oppression des femmes ». Comme cela tout sera réglé car une réalité qui n’est pas nommée n’existe pas. Nous pourrons alors préparer notre proche autodissolution pour aller planter des choux.