Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > France : « Nous ne nous reconnaissons pas…  »

France : « Nous ne nous reconnaissons pas…  »

mardi 11 février 2014, par siawi3

Source : FALDI
Déclaration àla presse

Cette prise de position a été discutée àla réunion du FALDI le 5 février 2014.

« Nous ne nous reconnaissons pas…  »

Au moment où, dans nos pays d’origine, les luttes pour la dignité, la liberté et l’égalité font rage, nous assistons en France àun déferlement de forces conservatrices et réactionnaires porteuses d’inégalité :
- inégalité revendiquée entre femmes et hommes, sous couvert de défendre des différences entre sexes qui seraient soit disant menacées ;
- inégalité entre homosexuels et hétérosexuels, avec la remise en cause de la loi sur le mariage pour tous ;
- inégalité entre les « races  », dont le mot retrouve droit de cité : une ministre noire traitée de guenon, des propos racistes criés en pleine rue et, qui plus est, par des enfants ainsi instrumentalisés.
Or, nous ne voulons pas de cela pour nos enfants.

Lors de la « Manif pour tous  » du dimanche 2 février 2014, une banderole écrite en arabe et en français affichait « Les Français musulmans disent non au mariage homosexuel  ». Que certains se retrouvent dans ce slogan et affichent leurs penchants réactionnaires, cela ne nous étonne guère et c’est leur choix. Mais, pour notre part, nous ne nous reconnaissons :
- ni dans ce slogan, nous qui luttons, ici et là-bas, contre la marginalisation et la stigmatisation des homosexuels ;
- ni dans les délires de la menace d’indifférenciation entre les sexes àl’occasion des « ABCD de l’égalité  » expérimentés dans les écoles, nous qui devons sans relâche défendre, ici et là-bas, l’égalité des droits entre femmes et hommes ;
- ni dans les propos racistes ou complotistes – que ce complot soit fantasmé comme celui des « arabes  », des « musulmans  », ou comme celui des « juifs  » –, nous qui avons eu àaffronter le fantasme de complot de « l’Occident  » pour défendre dans nos pays d’origine la liberté de conscience, qui ne peut aller sans la sécularisation du droit.

Notre mémoire est celle des luttes d’indépendance pour l’égalité entre les peuples, des luttes sociales des années 1970 revendiquant « Ã travail égal salaire égal  », des mouvements comme « La marche de l’égalité et contre le racisme  » de 1983, des associations de soutien aux luttes de femmes dans les pays du Maghreb.
C’est au nom de cette mémoire que nous rejoignons, ici et là-bas, les forces qui se battent contre toutes les inégalités et pour les libertés.

Premiers signataires

Associations :
ADTF
ASDHOM
ATMF
CRLDHT
EMCEMO
FTCR
IDD
Conseil des Migrants au Maroc
Femmes en Luth-Valence
Réseau Afrique Survie Migration
Sortir du colonialisme
Tunisie Culture et Solidarité
Femmes en Luth-Valence

Hichem Abdessamad
Khaled Abichou
Najoua Agrebi
Sanhadja Akrouf
Tewfik Allal
Ahmed Amara
Samia Ammar
Brigitte Bardet-Allal
Malika Bakhti
Farouk Belkheddar
Raymond Benhaim
Ali Benameur
Sarra Benmiloud Abichou
Sophie Bessis
Hajer Bouden
Alima Boumediene
Sérénade Chafik
Chahla Chafiq
Nabil Challal
Hedi Chenchebi
Miriame Cherbib
Mouhieddine Cherbib
Ahmed Dahmani
Mohamed Damak
Mohsen Dridi
Aïda el-Amri
Chafik Elghoul
Driss el-Kherchi
Claudette Ferjani
Chérif Ferjani
Mohamed Hamrouni
Sonia Hamza
Mohammed Harbi
Hassan Karkar
Abdessalam Kleiche
Said Laayari
Fatima Lalem
Camara Laye
Hind Meddeb
Rafika Messaoud
Ramzi Ouesalti
Foad Saberan
Lana Sadeq
Hassen Salama
Odile Schwerz-Favrat
Benjamin Stora
Nadia Tazi
Tarek Toukabri
Fabien Yene
Abdallah Zniber
Sondes Zouaghi


Informations supplémentaires sur FALDI sur siawi, article n°6883