Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > Algérie : Nous n’oublions pas Nabila Djahnine

Algérie : Nous n’oublions pas Nabila Djahnine

mercredi 19 février 2014, par siawi

Source : Communiqué d’APPEL-Egalité, 15 février 2015

Nabila Djahnine a été assassinée le 15 février 1995 àTizi Ouzou àl’âge de trente ans. Elle était présidente de l’association de femmes Tighri net mettouth.

Architecte de formation elle a eu un parcours de militante tout au long de sa vie. Elle est de toutes les luttes. Membre du Groupe communiste révolutionnaire (GCR), elle participe, quand elle est étudiante, au mouvement étudiant qui revendique son organisation indépendante.

Puis elle soutient le mouvement culturel berbère en 1980. Étudiante, elle a créé un groupe de femmes dans le Comité de la cité universitaire de jeunes filles, groupe qui constituera le noyau de la future association Tighri net mettouth fondée en janvier 1990. Cette association, a pour objectifs tels qu’ils sont précisés par les statuts de l’association : « lutter contre toute forme de ségrégation basée sur la différence de sexe […] et pour le droit inconditionnel au travail, l’intégration totale de la femme dans la vie politique, l’abrogation du code de la famille et la promulgation de lois civiles.  »

En outre l’association Tighri net mettouth a contribué àla réhabilitation de la figure historique de Fatma N’Soumer.