Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > Le président de l’Autorité palestinienne recevait 300 étudiants israéliens à (...)

Le président de l’Autorité palestinienne recevait 300 étudiants israéliens àRamallah

mercredi 19 février 2014, par siawi

Source : http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/140216-300-etudiants-israeliens-recu-par-abbas-a-ramallah

Abbas : je ne veux pas rediviser Jérusalem

i24news
300 étudiants israéliens ont été reçus par le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, dans le but de montrer aux différents dirigeants palestiniens qu’une large frange de la population israélienne soutient le processus de paix.

Ces étudiants israéliens, de tous bords et de toutes origines, se sont rendus dimanche àla Mouqata’a de Ramallah (les bureaux gouvernementaux de l’Autorité palestinienne, ndlr) àl’initiative du parti travailliste de la gauche israélienne.

Il s’agit d’une initiative sans précédent et, selon l’envoyé spécial d’i24news qui assistait àcette visite, le message de paix des étudiants a été entendu par Abbas.

« Ici, chaque conversation démarre avec le mot paix » a déclaré le président de l’Autorité palestinienne.

« Je suis heureux de cette rencontre, et je vous suis très reconnaissant d’être ici », a-t-il ajouté.

Pendant une quarantaine de minutes, l’homme fort de Ramallah a plaidé en faveur de la réconciliation, sans toutefois trahir les grands principes palestiniens sur la question des réfugiés ou du partage de Jérusalem.

A ce sujet, Abbas a expliqué qu’il ne voulait pas « rediviser Jérusalem ». « Cette ville doit rester ouverte. Il faudra deux municipalités dirigées par un conseil supérieur. C’est làl’essence même de la coexistence », a-t-il déclaré.

Abordant toutes les questions concernant les pourparlers de paix en cours, Abbas a garanti qu’il ne cherchera pas àmettre en oeuvre « droit de retour » des cinq millions de réfugiés palestiniens.
« Nous ne cherchons pas àinonder Israë l avec des millions (de réfugiés) pour changer sa culture sociale. C’est un non-sens que vous lisez dans les médias israéliens » a-t-il indiqué.

Lors de cette rencontre, les étudiants ont pu poser leurs questions au leader palestinien. L’un d’entre eux a interpellé Abbas sur la question de la reconnaissance d’Israë l en tant qu’Etat juif.
« Israë l n’est pas seulement juif par son aspect religieux. Il est juif aussi par son histoire, et je ne comprends pas votre refus de le reconnaître » a lancé un étudiant présent dans la salle.

« C’est votre droit de vous définir de la façon dont vous souhaitez, personne ne le conteste », a répondu évasivement Mahmoud Abbas avant d’ajouter : « il m’est arrivé de rencontre des universitaires et des militaires israéliens qui m’ont soutenu que ce serait un manque de respect que me demander de reconnaître Israë l comme un Etat juif ».

Les étudiants ont ensuite confié leurs impressions sur cette rencontre singulière. « Mahmoud Abbas nous a dit noir sur blanc qu’il est un partenaire et qu’il veut la paix. Il est prêt àdes compromis douleureux. Nous devons en faire de même. Il y a devant nous une occasion unique, et nous devons la saisir, car il n’y a pas d’autre possibilité » a réagi une étudiante.

En milieu d’après-midi, la délégation israélienne a regagné le territoire israélien sous haute sécurité.