Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > Ukraine : Appel de la Fédération internationale des résistants ‒ (...)

Ukraine : Appel de la Fédération internationale des résistants ‒ association antifasciste (FIR). Arrêt immédiat de la guerre en Ukraine ! Aucune tolérance pour les forces néofascistes.

vendredi 22 août 2014, par siawi3

Déclaration de la Fédération Internationale des Résistants, fédération àlaquelle est adhérente pour la partie française, l’ANACR (Association Nationale des Anciens Combattants de la Résistance concernant la situation en Ukraine et les tentatives de réhabilitation de fait de néo-nazis ukrainiens.

« Le ventre est encore fécond » disait Brecht

« Arrêt immédiat de la guerre en Ukraine ! Aucune tolérance pour les forces néofascistes.  » Appel de la Fédération internationale des résistants ‒ association antifasciste (FIR)

La fédération internationale des résistants – association antifasciste (FIR) demande aux gouvernants actuels de l’Ukraine de mettre fin immédiatement àla guerre civile engagée contre leur propre peuple dans l’est du pays. Les informations sur les actions militaires – y compris àl’encontre des populations civiles – l’intention affichée du président Porochenko de se venger des « séparatistes  » laisse voir que toute opposition contre l’actuelle gouvernement sera très violemment réprimée.

Ce crime contre la population de son propre pays est rendu possible parce que les Etats-Unis et l’Union européenne, qui en mai 2014 ont annoncé quasiment àchaque instant des sanctions contre la Russie, accusée de soutenir les séparatistes, font aujourd’hui les morts et tolèrent de fait les massacres. Si tant est que l’OSCE a une quelconque signification politique en Europe, alors qu’elle en fasse preuve en Ukraine en contribuant àla fin de la guerre.

La paix en Ukraine n’est possible que si l’influence militaire et politique des forces ultranationalistes et ouvertement fascistes, le « Secteur droite  » et le parti « Svoboda  », est contrecarrée. Ces groupes contredisent dans leurs paroles comme dans leurs actes tous les fondements d’une Europe démocratique. Il est inacceptable que de tels groupes détiennent des postes de responsabilité dans le nouveau gouvernement ukrainien. Tant que des fascistes siègeront au pouvoir àKiev, aucun gouvernement européen ne devrait être autorisé àapporter son soutien àl’actuel gouvernement ukrainien.

Nous appelons les députés nouvellement élus au Parlement européen àtracer une ligne jaune àne pas franchir sur cette question politique. A défaut, la tolérance pour les fascistes pourrait devenir un modèle pour d’autres pays d’Europe.

Budapest/Berlin, 14 juillet 2014, Dr. Ulrich Schneider, secrétaire général.