Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > France - 8 mars : Des partis et organisations « de gauche  » abandonnent les (...)

France - 8 mars : Des partis et organisations « de gauche  » abandonnent les femmes ? Les femmes s’organisent sans eux ! - Des féministes en colère.

dimanche 8 mars 2015, par siawi3

Source : Marche Mondiale des femmes, 8 mars

Courrier Special MMF 8 mars N° 278
https://marchemondialedesfemmes2015.wordpress.com/

Des partis et organisations « de gauche  » abandonnent les femmes ? Les femmes s’organisent sans eux ! - Des féministes en colère.

Ce 6 mars 2015, un Appel àrassemblement contre l’islamophobie et le climat de guerre sécuritaire associe des partis et associations de gauche àdes organisations profondément conservatrices, Å“uvrant de façon constante contre les droits des femmes et des minorités sexuelles.

En signant cet appel, ces partis et organisations « de gauche  » se découvrent dans un progressisme de type opportuniste, confondant l’opprimé avec le juste, eurocentrées jusque dans leur refus de reconnaître des mécaniques fascistes dès lors qu’elles viennent d’ailleurs, perdus dans leur incapacité àproposer un projet politique réel dans ce contexte de plus en plus réactionnaire.

La démagogie de cette gauche qui Å“uvre àces alliances mortifère est impressionnante. L’abandon des plus opprimées n’est pas nouvelle, mais elle provoque cette fois très clairement la nausée.

Il y a 2 ans, des foules hurlaient dans les rues leur haine des personnes homosexuelles, appelés par des organisations signataires de l’appel du 6 mars. Ils étaient cette fois en alliance avec l’extrême-droite la plus conservatrice, l’extrême-droite réactionnaire, provoquant un déchaînement durable de violences contre les lesbiennes, les gays, les queers.

Il y a 2 mois, un nouvel acte de terrorisme islamiste faisait une vingtaine de victimes parmi lesquelles cette fois des journalistes et dessinateurs anars, symboles et acteurs réels de la gauche radicale en france. Parmi les organisations signataires du rassemblement du 6 mars, certaines portent une responsabilité dans le développement en france d’un islam radical uni de Boko Haram àDaesh, radicalement misogyne, rétrograde et violent.

Mais cette « gauche  » se fout bien des femmes, des lesbiennes, des femmes subissant le joug du fascisme islamiste, subissant la terreur catholique, l’horreur raciste ou antisémite de l’extrême-droite.

Les femmes sont fatiguées de ne jamais devoir compter que par elles-mêmes. Les femmes sont fatiguées de cette régression générale des droits et des conditions de vie, de la pauvreté, de la violence.

Mais les femmes s’organisent pour augmenter le rapport de force. Les femmes défendent elles-même leurs droits, les femmes résistent collectivement, les femmes s’aiment, les femmes récoltent.

Nous appelons chacune àne pas se décourager mais àparticiper activement àla résistance collective, às’impliquer pleinement dans la création de nouvelles organisations militantes, fondées sur des bases clarifiées et réellement progressistes. Celles-ci devront être clairement féministes, anti-capitalistes et anti-fascistes et impliquées dans la lutte contre toutes les formes de racisme (y compris anti-musulman) et d’antisémitisme. Elles devront aussi poursuivre la critique éclairée de toutes les idéologies liberticides, en particulier les formes radicales des religions, quelles qu’elles soient.