Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > France : Manifester pour la Palestine avec le Hamas et la Rabia

France : Manifester pour la Palestine avec le Hamas et la Rabia

jeudi 26 novembre 2015, par siawi3

Source : http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/9220

Voir photos sur le site original

18.10.2015

Carla Parisi

Ce 17 octobre 2015, une manifestation était organisée àParis, place de la République. Le titre était : « L’intifada continue, soutien àla résistance palestinienne  ».

La manifestation était organisée par Génération Palestine Paris, le Collectif Al Qods, ainsi que le Palestinian Youth Mouvement. D’autres associations avaient appelé àmanifester comme le Parti des Indigènes de la République ou le Collectif Cheikh Yassine.

Si certains manifestants étaient venus manifester leur sympathie et leur solidarité pour la Palestine, d’autres avaient un discours beaucoup plus offensif.

On a pu y voir, pêle-mêle, des affiches, banderoles ou autres autocollant appelant au « Boycott d’Israë l  », des illustrations présentant Israë l comme un « pays nazi  », mais aussi des portraits de l’ancien président Frère Musulman égyptien Mohamed Morsi et de nombreux drapeaux de la Rabia, symbole des Frères Musulmans.

Côté discours àla tribune, on a pu entendre des appels à« boycotter Israë l  », à« continuer la résistance de n’importe quelle manière  », puis des incitations plus directes à« continuer les attaques au couteau  » (comme déjàénoncé dans le communiqué de l’évènement sur Facebook). Israë l y est décrit comme « un pays sioniste et nazi  ». La possibilité de deux états vivant en paix est écartée par un intervenant qui réclame la victoire totale palestinienne.

Plusieurs manifestants portaient le signe de ralliement des Frères musulmans, la Rabia (aussi orthographié Rabaa). Ce symbole est apparu après la violente répression contre les Frères musulmans place Rabi’a al Adawiyya, le 14 Aoà»t 2013.

Le Collectif Cheikh Yassine (CCY) a également donné de la voix. Avec un camion, des enceintes, des portraits géants du cheikh Yassine, fondateur du Hamas, les moyens étaient mis en Å“uvre. Leur chef, Abdelkrim Sefrioui, est présent et n’hésite pas àtéléphoner en live avec un haut parleur àun « résistant palestinien  », qu’il décrit comme un membre éminent du Hamas, pour que celui-ci donne l’instruction au public de continuer àmanifester pour la Palestine et às’opposer aux dirigeants français « sous la mainmise sioniste  ». Tout comme le seraient l’ « Europe  » ou l’ « ONU  ». Le Collectif Cheikh Yassine n’a pas hésité àrelativiser la Shoah en ironisant sur le camp d’extermination d’Auschwitz, et en désignant les « sionistes  » comme les véritables nazis.

La théorie de la destruction de la mosquée Al-Aqsa par les israéliens est également développée, par le biais de la construction de « souterrains pour provoquer sa destruction dans un but Talmudique  ».

S’en est suivi une prière de rue, la récitation de la chahada par le CCY et la foule, quelques « Allah u Akbar  », et un appel aux manifestants de devenir des « moujahidines  » sous les applaudissements. Sefrioui entonne alors « Sionistes Fascistes, Hamas résistance, Djihad résistance  » avec la foule, ainsi que des appels à« armer le Hamas  ».