Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Home > fundamentalism / shrinking secular space > «Haaretz est la seule institution de gauche qui tient debout en (...)

«Haaretz est la seule institution de gauche qui tient debout en Israël.»

Friday 26 February 2016, by siawi3

Source: http://annette.blogs.liberation.fr/2016/02/25/dov/

Dov Alfon : «Haaretz est la seule institution de gauche qui tient debout en Israël.»

Annette Lévy-Willard

25 février 2016 (mise àjour : 25 février 2016)

Dov Alfon : «Haaretz est la seule institution de gauche qui tient debout en Israël.»
La couverture en bleu blanc rouge du magazine week-end du journal HAARETZ sur la France: “Le macaron est mort”. DR

J’ai demandé àDov Alfon, l’un des journalistes les plus brillants d’Israël, qui a longtemps dirigé le journal Haaretz et continue d’y écrire, de me dire pourquoi il a fait la “une” avec une couverture tricolore et cette annonce: “Le macaron est mort”. Un prétexte pour qu’il me parle de la France, d’Israël, du journalisme, de politique, de culture... Vidéo Radio RCJ.

Journaliste, écrivain, éditeur, Dov Alfon a été àla tête d’une institution israélienne: le journal Haaretz. Puis il est parti àRome écrire un roman. Et débarque en ce mois de février àParis où il reprend sa plume pour Haaretz. Une institution, ce quotidien qui va fêter ses 100 ans l’année prochaine. Plutôt àdroite àl’origine, le journal a évolué vers la gauche après ce que Dov Alfon appelle «la crise d’identité de la guerre du Liban, en 1982.»

«Si Haaretz vire àgauche, la société israélienne, elle, vire àdroite, constate Dov Alfon. Et comme il y a le vide total dans la gauche israélienne, Haaretz est devenu plus qu’un journal: la seule institution de gauche qui tient debout. » Dov Alfon est sans pitié pour les politiques de son pays, nostalgique des grands hommes et femmes de l’Etat hébreu : «Le plus grand problème d’Israël, àmon sens, c’est le niveau très bas de nos hommes politiques.» Tous les débats sur la paix, sur la politique israélienne se trouvent dans le journal qui compte encore 400 journalistes ! (no comment àl’intention de notre presse française...) Dans sa version anglaise, il est lu dans le monde entier, jusqu’au président Obama qui a déclaré qu’il le lisait tous les matins.... «Haaretz est un porte-drapeau d’Israël», dit Dov Alfon.

Correspondant du journal en France en 2000, il revient aujourd’hui àParis pour être ce que les anglo-saxons appellent «reporter at large», un journaliste lâché dans la nature. La France, l’Europe... Après trois semaines àBelleville, il repère déjàdes choses qui ont changé. D’où cette histoire de macaron dans son premier papier «vu de France» (Haaretz), qui sonne étrangement quand je vois quelques jours plus tard qu’Adam Gopnik, dans The New Yorker, semble lui répondre en écho avec son papier sur les supermarchés anglais qui ne veulent plus vendre des croissants en forme de croissant de lune. Adam Gopnik y va aussi fort, avec son titre :«Redresser les croissants ou la fin de la civilisation»

Pour en savoir plus il faut écouter ou voir la video ici