Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Afghanistan : Responsabilités nationales et internationales vis à vis des (...)

Afghanistan : Responsabilités nationales et internationales vis à vis des femmes

samedi 9 janvier 2010, par siawi2

LES PROMESSES INTERNATIONALES AUX FEMMES AFGHANES SONT RESTÉES VAINES

Source : Le Monde 07/12/2009

Huit ans après la chute des talibans, les promesses de la communauté internationale aux femmes pour justifier en partie l’intervention armée en Afghanistan sont restées vaines et les Afghanes sont « de plus en plus menacées », a estimé lundi l’ONG Human Rights Watch (HRW).

Dans un rapport de 96 pages intitulé : « Nous avons les promesses du Monde entier : les droits des Femmes en Afghanistan », l’organisation de défense des droits humains basée à New York accuse le gouvernement afghan, mis en place et soutenu par la communauté internationale, d’avoir notamment « favorisé une culture de l’impunité pour ceux qui s’en prennent aux femmes ».

« La situation des femmes et jeunes filles afghanes est alarmante et risque de se détériorer », estime ainsi Rachel Reid, une chercheuse de HRW pour l’Afghanistan à l’appui de ce rapport rendu public lundi.

Le président Hamid Karzaï, installé au pouvoir dès la fin 2001 par les forces internationales emmenées par les Etats-Unis, a été réélu à l’issu d’une présidentielle entachée de fraudes massives le 20 août dernier. Et l’insurrection des talibans s’intensifie malgré la présence de plus de 110.000 soldats des forces internationales, dont près de 70% d’Américains.

« Alors que le monde a les yeux rivés sur la nouvelle stratégie de l’administration (du président américain Barack) Obama en matière de sécurité dans ce pays, il est absolument essentiel de s’assurer que les droits des femmes et des jeunes filles ne restent pas simplement un voeu pieux et soient placés au premier rang des priorités tant des gouvernements que des bailleurs de fonds », lit-on dans le rapport de HRW.

« Les femmes et les jeunes filles sont souvent victimes de violences et de discrimination et ont un accès limité à la justice et à l’éducation », dit encore l’ONG, ajoutant : « Le gouvernement n’a toujours pas traduit en justice les assassins de plusieurs femmes qui jouaient un rôle important dans la vie publique et a ainsi favorisé une culture d’impunité pour ceux qui s’en prennent aux femmes ».

Les recherches de HRW livrent des témoignages sur des « violations récurrentes » dans cinq domaines : les attaques visant les femmes impliquées dans la vie publique, la violence contre les autres, le mariage des enfants et le mariage forcé, l’accès à la justice ainsi que l’accès des filles à l’enseignement secondaire.

« Alors que le sort des femmes et des jeunes filles sous le régime des Talibans a servi à justifier en partie l’invasion de l’Afghanistan en 2001, les droits des femmes n’ont pas été, par la suite, une priorité constante du gouvernement ni de ses alliés internationaux », insiste l’ONG, concluant : « Compte tenu du renforcement des factions fondamentalistes au sein du gouvernement, de l’ampleur croissante de l’insurrection et de la forte probabilité d’une forme de réconciliation avec les factions talibanes, tout ce que les femmes et les jeunes filles afghanes ont gagné depuis 2001 en matière d’éducation, de travail et de liberté de mouvement est gravement menacé ».

Le rapport est consultable sur www.hrw.org/fr