Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Resources > France : L’opinion française et la laïcité : deux études

France : L’opinion française et la laïcité : deux études

samedi 6 avril 2019, par siawi3

Source : http://www.mezetulle.fr/lopinion-francaise-et-la-laicite-deux-etudes/


L’opinion française et la laïcité : deux études

Par Mezetulle,

le 31 mars 2019

Deux études viennent d’être publiées sur la laïcité, sa perception, sa compréhension par l’opinion en France et la place que la laïcité occupe dans l’« agenda » politique des Français. À les consulter toutes deux, il ne faut pas être un grand spécialiste de l’interprétation des sondages ni s’efforcer de lire entre les lignes pour comprendre les états d’âme de certains groupes politiques jadis et naguère partisans zélés et tapageurs d’une « laïcité inclusive » et « accommodante ».

La Fondation Jean Jaurès publie une étude commandée à l’Ifop datée du 22 mars 20191 « Les Français, l’électorat macroniste et la question de la laïcité », avec une analyse introductive de Jérémie Peltier intitulée « Les Français et la laïcité : état des lieux » qu’on peut lire en ligne ici et dont j’extrais ce passage :

« 87 % des Français disent être favorables à la loi de 1905, loi qui garantit le libre exercice des cultes, la liberté de conscience, et qui impose le principe selon lequel l’État ne reconnaît ni ne subventionne aucun culte.
Les électeurs d’Emmanuel Macron au premier tour de l’élection présidentielle de 2017 sont 94 % à se dire favorables à cette loi ; 95 % pour ceux qui ont l’intention de voter LREM aux européennes de 2019 ;
83 % des Français se disent favorables à la loi de 2004, qui interdit le port de signes religieux ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, les collèges et les lycées publics. 88 % chez les électeurs d’Emmanuel Macron au premier tour de la dernière élection présidentielle, et 87 % chez ceux qui veulent voter LREM aux prochaines européennes.
Petite parenthèse à ce stade : revient parfois l’argument selon lequel la défense de la laïcité se fait d’abord et avant tout contre les musulmans, que celles et ceux qui défendent la laïcité le font d’abord par une supposée « islamophobie ». En raison de la taille importante de son échantillon (2500 personnes), cette enquête permet pour la première fois d’avoir sur ce sujet un aperçu du point de vue des musulmans, généralement exclus de l’analyse en raison de leur trop faible nombre dans l’échantillon d’une enquête classique (autour de 1000 personnes). Ce que nous dévoile cette enquête, c’est qu’une grande majorité des personnes qui se disent musulmanes sont favorables à la loi de 1905. En somme, expliquer qu’il est nécessaire d’adapter la loi de 1905 pour répondre aux besoins et attentes d’une majorité des personnes de confession musulmane de ce pays semble être un argument quelque peu caduc. Parmi les personnes qui se disent musulmanes dans l’enquête, 75 % disent être favorables à la loi de 1905.
On trouve la même chose d’ailleurs quand on leur demande s’ils souhaitent ou non assouplir certains aspects de cette loi, ou la garder telle quelle :
71 % des Français veulent garder cette loi telle qu’elle est, 24 % veulent « l’assouplir » ;
79 % des électeurs d’Emmanuel Macron au premier tour de la dernière présidentielle (+8 par rapport à la moyenne des Français) veulent garder cette loi telle qu’elle est, et 20 % l’assouplir.
Chez les personnes qui se déclarent de confession musulmane, 66 % déclarent vouloir la garder telle qu’elle est, et 24 % assouplir certains aspects de cette loi. »

L’intégralité de l’étude est téléchargeable icien pdf.

De son côté, l’Observatoire de la laïcité publie une étude commandée à l’institut Viavoice, datée de janvier 20192, intitulée « Etat des lieux de la laïcité en France ». Elle s’intéresse à la perception et aussi à la connaissance de la laïcité par les sondés, à leur appréciation du principe de laïcité relativement à son application. La relative bonne connaissance que les personnes interrogées ont d’un principe politique et juridique plutôt difficile et leur fort attachement à ce principe sont soulignés d’emblée par la brève présentation en ligne :

« Il ressort des résultats un attachement à la laïcité très largement majoritaire dans notre pays (73% des répondants se déclarent attachés à la laïcité telle que définie par le droit, après rappel de cette définition), même si certains écarts peuvent être soulignés selon l’âge ou la catégorie sociale des répondants. À noter qu’une majorité des Français donne une définition exacte (en droit) de la laïcité (57%). »

On ne boudera pas son plaisir en lisant la conclusion de cette présentation commentant l’appréciation politique du principe de laïcité par les sondés :

« Concernant la définition actuelle de la laïcité dans le droit, elle convient à une majorité des répondants (48%, contre 29% qui souhaiterait un régime plus restrictif et 14% moins restrictif). De même, à propos de la séparation des Eglises et de l’Etat, les Français sont majoritaires à souhaiter le statu quo (46% ; 22% voudraient une législation plus stricte, et 11% plus souple). »

L’intégralité de l’étude est téléchargeable ici.

À noter les différences d’échantillonage entre les deux études, notamment en ce qui touche la nationalité – l’étude Ifop étant plus spécifiquement politique :

L’étude Ifop pour la Fondation Jean Jaurès porte sur « un échantillon de 2505 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus ». Il est précisé que parmi ces électeurs 493 ont voté Macron au 1er tour 2017 et 373 ont l’intention de voter LREM aux européennes de 2019.
L’étude Viavoice pour l’Observatoire de la laïcité porte sur « un échantillon de 2000 personnes, représentatif de la population habitant en France métropolitaine âgée de 18 ans et plus ».

Notes

1 – Questionnaire effectué entre le 12 et le 19 mars 2019.

2 – Questionnaire effectué du 9 au 18 novembre 2018.