Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Maroc : Les islamistes marocains en rangs dispersés suite au décès de (...)

Maroc : Les islamistes marocains en rangs dispersés suite au décès de Morsi

mercredi 19 juin 2019, par siawi3

Source : https://www.yabiladi.com/articles/details/79770/islamistes-marocains-rangs-disperses-suite.html

Les islamistes marocains en rangs dispersés suite au décès de Morsi

le 17.06.2019

Mohammed Jaabouk
Journaliste Yabiladi.com

Les islamistes du PJD ont réagi différemment àla mort de Mohamed Morsi. Ahmed Raissouni, dans ce qui s’apparente comme une opération de règlement de vieux comptes avec Le Caire, Ryad et Abou Dhabi, a choisi la manière forte. En revanche le Mouvement unicité et réforme et Benkirane ont opté pour la retenue alors que le secrétariat générale de la Lampe observe encore le silence.

Photo : Entretiens entre le président Morsi et une délégation menée par Benkirane en marge du Sommet de l’OCI au Caire / Archive - DR

L’émotion est forte dans le monde arabe après l’annonce de la mort de l’ancien président egyptien et leader des Frères musulmans, Mohamed Morsi. Les réactions chez les islamistes marocains sont exprimées (ou pas) de manière différente.

Ahmed Raissouni a fait partie des premiers àcommenter l’annonce par les autorités égyptiennes du décès de Mohamed Morsi. Seulement quelques heures après, il a publié un article sur son site internet intitulé : « Le martyr Mohamed Morsi… Tous l’ont tué ». Le religieux marocain a qualifié le régime égyptien « de bande de traîtres, d’assassins » et « de honte pour les arabes, les musulmans et l’humanité ».

Les griefs formulés par Raissouni ne sont pas uniquement portés contre le pouvoir au Caire mais également contre les familles régnantes aux Emirats arabes unis et en Arabie saoudite, coupables selon lui des « bains de sang des Egyptiens, des Libyens, des Yéménites et des Soudanais ainsi que d’autres musulmans ».

Une telle réaction de sa part était prévisible. L’homme est le président de l’Union internationale des oulémas, proche de l’Organisation des Frères musulmans et du Qatar. Sans oublier que Raissouni est inscrit sur la liste des organisations terroristes en Egypte et aux Emirats.

Réaction très mesurée de la part du MUR et de Benkirane

Contrairement aux mots très forts de Raissouni, le Mouvement unicité et réforme a choisi la voie de la modération. Le MUR a adressé un message de condoléances àla famille du défunt et au peuple égyptien, comme exprimé dans un communiqué publié le lundi 17 juin et signé par son président Abderrahim Chikhi.

Cependant cette retenue n’a pas empêché la matrice du PJD de souligner que Morsi a rendu l’âme alors qu’il « défendait la justice et la légitimité en luttant contre la tyrannie et l’injustice. Nous considérons son décès comme une perte de l’une des grandes figures de la prédication islamique et de l’action islamique ». Une maniére détournée pour évoquer les conditions de la destitution de Mohamed Morsi par l’armée, le 3 juillet 2013, et la répression sanglante ayant suivi ce coup d’Etat.

Pour l’instant le secrétariat général du PJD n’a pas encore communiqué sur cette mort. Son site officiel n’a même pas annoncé la nouvelle. En revanche Abdelilah Benkirane a présenté ses condoléances, dans des déclarations au média Arabi21 (financé par le Qatar), àla famille de Morsi et a déploré les conditions de la mort du « martyr », comme le rapporte le site de jeunesse de la Lampe.