Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Resources > Espagne : 40 ans plus tard, Victor Simal retourne à la prison Modelo de (...)

Espagne : 40 ans plus tard, Victor Simal retourne à la prison Modelo de Barcelone

Cinéma

mardi 7 décembre 2021, par siawi3

Source : Memoria Libertaria 2.12.21

Amis, dessous la cendre. Un film sur le retour de Victor Simal à la prison Modelo de Barcelone

Un film réalisé par le collectif Les Amis d’abord

40 ans plus tard, Victor Simal retourne
à la prison Modelo de Barcelone

Un film passionnant non seulement sur l’action des anarchistes, français et espagnols, durant la dite « transition démocratique » mais sur les luttes de prisonniers au sein et autour de leur organisation, la COPEL [Coordination de prisonniers en lutte].

Samedi 11 décembre, à partir de 18 heures
Rencontre au siège de l’Union syndicale Solidaires
31 rue de la Grange aux belles - 75010 Paris
Métro : Colonel Fabien ou Jacques Bonsergent

Avec :
Une projection du film.
Un débat, en présence de Victor Simal, prisonnier sous Franco qui témoigne dans le film et de Myrtille Gonzalbo qui, pour la partie historique, a contribué à la réalisation de ce film.

Synopsis

La prison Modelo de Barcelone a ouvert momentanément ses portes au public après sa fermeture définitive en juin 2017 et 113 ans d’existence, et avant les travaux de réaménagement. Victor Simal, l’ancien détenu, la revisite in extremis en 2020. Il relate les circonstances politiques de la fin des années 1970 qui présidèrent à son propre engagement, et la situation sociale et insurrectionnelle à l’œuvre au sein de la Modelo.
Il s’agit d’une histoire singulière car, bien sûr, c’est son histoire personnelle, mais aussi parce que Victor Simal est un personnage à lui tout seul. Son caractère prodigue et chaleureux ouvre la parole aux autres et scelle un attachement presque immédiat. Cette convivialité imprègne le récit de sa période d’emprisonnement. Sa narration est fréquemment farcie d’anecdotes, pour certaines truculentes, pour d’autres tragiques, mais cette chronique du monde carcéral nous assène aussi la situation funeste et violente de l’enfermement. Sa jovialité n’obère pas la partie sombre de ses souvenirs, elle la raconte... singulièrement.
C’est un témoignage historique car la fin des années 70 en Espagne est truffée d’événements essentiels qui vont marquer le devenir de la péninsule. La mort de Franco n’a pas représenté la fin de la dictature. Pendant presque une décennie toutes les marques du passé sont encore présentes. La répression et sa violence produisent les mêmes effets : la rébellion et la désobéissance (civile ou pas) restent les seuls moyens de lutte. La mémoire de cette période est plus que précieuse, car sans elle, on ne peut comprendre les ornières brunes du futur qui pourrait nous advenir.

Réalisation : collectif Les Amis d’abord
Responsable de la production : Victor Simal
Musiques : Serge Utgé-Royo, Freddy Tarradelles
Documentaire de 58 minutes
Langues : français, sous-titrages en catalan et espagnol

Pour tous renseignements sur cette projection :
Christian Mahieux +33 (0)6 83 43 00 84 mahieux solidaires.org