Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > Appel de l’Internationale de l’Education après le meurtre d’une enseignante (...)

Appel de l’Internationale de l’Education après le meurtre d’une enseignante pakistanaise

petition

lundi 1er avril 2013, par siawi3

APPEL D’ACTION URGENTE - Condamnez le meurtre d’une enseignante pakistanaise ! PETITION
 :

Source : Education International  ei-ie.org>
27 mars 2013 11:13:45 HAE

A TOUTES LES ORGANISATIONS MEMBRES

Bruxelles, 27 mars 2013

APPEL D’ACTION URGENTE
Condamnez le meurtre d’une enseignante pakistanaise

Cher(e)s collègues,

L’Internationale de l’Education (IE) demande à ses organisations membres de condamner le meurtre de Shahnaz Nazli, une enseignante pakistanaise exécutée pour avoir voulu éduquer des filles. L’IE vous invite à signer la pétition lancée par Gordon Brown, l’envoyé spécial des Nations Unies pour l’éducation.

Signez à : http://educationenvoy.org/

Traduction du texte de la pétition : Endeuillé(e) par le meurtre de Shahnaz Nazli, une enseignante courageuse assassinée pour avoir voulu assurer le droit des filles à étudier, j’appelle le Président et le gouvernement du Pakistan à mettre fin aux meurtres et à la violence qui empêchent l’éducation des filles et à s’assurer que toutes les filles puissent aller à l’école et apprendre sans crainte. Nous demandons que toutes les filles et tous les enseignants et enseignantes soient protégés et se sentent en sécurité pour jouir de leur droit fondamental à l’éducation.

Shahnaz Nazli, une enseignante de 41 ans, a été exécutée mardi 26 mars en se rendant à pied à l’école pour filles située à Jamrud près de Peshawar au Pakistan. Des tireurs ont ouvert le feu lorsque Mme Nazli se trouvait à seulement 200 mètres de l’école et ont pris la fuite après avoir atteint leur cible. Le chef d’établissement l’a emmenée à l’hôpital, mais Shahnaz a succombé à ses blessures trois heures plus tard.

L’IE et ses affiliés condamnent vigoureusement ce meurtre, présentent leurs sincères condoléances à la famille et aux collègues de Mme Nazli et s’engagent à faire pression sur les autorités pakistanaises afin qu’elles garantissent la sécurité des enseignant(e)s et des élèves sur le chemin de l’école et à l’école.

La déclaration de l’IE intitulée « Les établissements scolaires doivent être des havres de paix » incite la communauté internationale à agir pour renforcer la législation internationale, empêcher les violations du droit à l’éducation et assurer que les enfants, les enseignants, les écoles et les universités soient protégés, que les auteurs des attaques soient punis, et que l’éducation soit une force pour la paix.

Le meurtre de Shahnaz Nazli souligne, une fois de plus, les risques auxquels sont confrontés chaque jour les enseignant(e)s dans des environnements hostiles.

Il faut une tolérance zéro pour la violence contre les enseignants en général et contre les enseignantes et les étudiantes en particulier. L’IE et ses affiliés n’abandonneront pas leur combat tant que le gouvernement et les autorités pakistanaises n’assureront pas la sécurité des enseignants et des élèves. Il ne sert à rien de parler de développement ou de progrès n’importe où dans le monde si les gens qui consacrent leur vie professionnelle à former les esprits de nos enfants ne peuvent pas exercer leur travail en toute sécurité. La mort de Shahnaz Nazli et la tentative de meurtre contre Malala Yousazai nous montrent que nous sommes à la croisée des chemins dans la lutte entre ceux qui veulent priver nos enfants de leur droit humain à être éduqué et ceux qui protègent ce droit à tout prix. Il est temps que les autorités pakistanaises passent de la parole aux actes. L’avenir de leurs enfants, de leur pays et de notre monde globalisé en dépend.

L’IE et ses affiliés soutiennent pleinement l’initiative de l’Envoyé spécial de l’ONU pour l’Education mondiale, Gordon Brown sur cette question et plus largement sur la promotion du droit des filles à une éducation. Ladéclaration de Gordon Brown suite à ce meurtre est disponible ici en anglais uniquement.

L’IE vous est reconnaissant de votre solidarité.

Cordialement,

Fred van Leeuwen
Secrétaire général