Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Italie : Des élèves s’opposent aux remarques antisémites de l’un de leurs (...)

Italie : Des élèves s’opposent aux remarques antisémites de l’un de leurs professeurs

samedi 13 avril 2013, par siawi3

Source : http://antisemitism.org.il/article/78503/fait-la-remarque-suivante-%C3%A0-une-%C3%A9l%C3%A8ve-auschwitz-tu-aurais-fais-attention

Italie / 08-04-2013

A fait la remarque suivante à une élève : A Auschwitz, tu aurais fais attention

Rome – Le Ministre de l’Éducation, Francesco Profumo, exige un « compte-rendu par écrit » de l’’incident au cours duquel une institutrice de mathématique du lycée des arts « Caravillani », a choisi d’avertir une élève qui n’écoutait pas le cours de la manière suivante : « Si tu avais été à Auschwitz, tu aurais fait bien plus attention ».

Selon la version de l’élève, elle ne se sentait pas bien et est sortie de la classe afin de se laver le visage, et quand elle est retournée à la classe, l’institutrice lui a dit ces propos.

La remarque a provoqué l’émotion de l’élève juive qui a éclaté en sanglots, et également de plusieurs de ses camarades de classe qui ont fait à l’enseignante des remarques à propos de son racisme. « Je ne suis pas antisémite », a tenté l’institutrice de justifier ses propos dans les médias, « mais à l’école aujourd’hui, en Italie, il n’y a plus la même discipline qu’avant ».

En réaction, l’élève et deux de ses camarades ont dit qu’ils ne participeraient plus aux cours de l’institutrice, et la directrice de l’école, Anna Maria Tarafani, a décidé de faire passer l’enseignante devant un conseil de discipline ; mais là également, celle-ci a fait encore un faux pas. « J’ai dit cette phrase afin de mettre l’emphase sur un endroit organisé dans lequel l’ordre règne », a expliqué l’enseignante à la directrice.

Suite à cet événement, l’élève considère la possibilité d’entreprendre des mesures judiciaires, ce qui a obligé l’enseignante à prendre des congés maladie. Selon les estimations en Italie, elle attendra de prendre sa retraite à la fin de l’année scolaire actuelle.

Le président de la communauté juive de Rome, Ricardo Pacifici, a fait l’éloge de la conduite des élèves qui se sont identifiés à leur camarade : « Leur comportement a vaincu l’indifférence et, à mon avis, cela est louable ». Pacifici a souligné qu’il avait l’intention de s’adresser au président italien afin que ces élèves obtiennent une reconnaissance.