Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > Tunisie : Solidarité avec la Tunisienne violée : les Femen seins nus, la (...)

Tunisie : Solidarité avec la Tunisienne violée : les Femen seins nus, la Tunisie en colère

mardi 4 juin 2013, par siawi3

Par La rédaction F
octobre 5, 2012 2:57

Source : http://www.algerie-focus.com/blog/2012/10/05/solidarite-avec-la-tunisienne-violee-les-femen-seins-nus-la-tunisie-en-colere/

Plusieurs manifestations ont été organisées pour défendre la jeune femme tunisienne violée par deux policiers. En Tunisie, mais aussi en France, où la victime a reçu un grand nombre de messages de soutien. « Le monde entier me soutient. Je demande votre soutien », déclarait hier la jeune femme à l’AFP, son appel a été entendu

Manifestation de soutien à Tunis pour la femme violée par des policiers / DR
Tunis mobilisée
Des centaines de personnes se sont rassemblées le mardi 2 octobre 2012 devant le tribunal de première instance de Tunis pour soutenir la jeune femme violée alors qu’elle se rendait à son audience avec le juge. Les manifestants essentiellement des femmes affichaient des pancartes indiquant « Révolution volée, femme voilée, petite fille violée » ou encore « Violée ou voilée, faut-il choisir ? ».

Les Femen manifestent seins nus
A Paris, les Ukrainiennes du mouvement féministe Femen ont également organisé un rassemblement pour soutenir la Tunisienne qui risque la prison pour « position immorale ». Quelques semaines après le lancement de leur centre national à Paris, elles ont commencé leurs actions militantes. Elles ont encore défilé seins nus ce mercredi matin dans le musée du Louvre pour soutenir la jeune femme tunisienne violée par des policiers. Elles affichaient le slogan « Rape is crime », « le viol est crime » sur leur torses nus.

Soutiens officiels
Le Premier ministre tunisien Hamadi Jebali a quant à lui condamné mardi le viol commis par les policiers et a promis que ces derniers seraient jugés sévèrement. La ministre et porte-parole du Gouvernement français Najat Vallaud-Belkacem a également fait part de « son émotion et de sa solidarité » avec la fille qui risque d’être condamnée pour « atteinte à la pudeur et aux bonnes mœurs. »