Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > Egypte : Morsi n’a pas été élu démocratiquement

Egypte : Morsi n’a pas été élu démocratiquement

lundi 22 juillet 2013, par siawi3

Source : email

Amina Sarwat Abaza
Egyptian Ambassador for World Animal Day
S.P.A.R.E Founder and President

L’élection de Morsi

Son parti, et la confrérie islamique ont falsifié les listes électorales, et les électeurs de leur parti avaient plusieurs bulletins de vote, le cas le plus surprenant était un électeur qui a disposé de 60 bulletins différents, utilisables dans des bureaux de vote différents.
C’est pour permettre à ces fraudeurs de voter partout que les élections ont été étalées sur plusieurs jours. La justice a été saisie de cette affaire de fraude avant que Morsi ne soit déposé.
Une autre affaire de fraude concerne l’imprimerie nationale qui a émis plusieurs centaines de milliers bulletin de vote qui ont été remis aux partisans de Morsi pour bourrer les urnes.
Les anti-Morsi et surtout les chrétiens ont été interdits de vote. Parfois sous la menace de brûler leurs maisons ou leurs commerces et de tuer leurs enfants.
En Egypte, les bureaux de vote sont supervisés par un magistrat (C’est la loi) La magistrature a refusé de superviser les bureaux de vote, parce que les « frères musulmans » s’attroupaient en masse dans les bureaux de vote pour intimider les votants et les obliger à voter pour Morsi.
En plus des gros bras présents dans les bureaux de vote, les pro-Morsi organisaient des files d’attente interminables devant les bureaux de vote. Ces files d’attente ne bougeaient presque pas, et ne votaient que très lentement. Ce qui fait que les autres votants se lassaient d’attendre et finissaient par rentrer chez eux.
Il est établi JUDICIAIREMENT, ET AVANT LA DESTITUTION DE MORSI, que c’est le général Chafiq qui avait remporté les élections présidentielles. Mais les frères musulmans ont menacé de mettre le pays à feu et à sang si Morsi n’était pas déclaré vainqueur. L’armée a fini par céder par crainte d’un bain de sang.
Le vote de l’assemblée nationale a été annulé en justice, et l’assemblée nationale dissoute, à cause des fraudes mentionnées plus haut.
Le jour où la Haute Cour Constitutionnelle devait rendre sa décision sur la validité du vote sur la constitution, des hordes payées par les islamistes ont assiégé le bâtiment de la Cour et empêché les magistrats de se réunir.

Voilà comment Morsi et sa mafia criminelle sont venus au pouvoir.

Alors, de grâce, renseignez-vous sur les faits avant de donner des leçons de démocratie à la terre entière.

Après l’élection de Morsi

Depuis son élection, des « députés » de l’assemblée nationale dissoute ont proposé les textes de lois suivants
 :
Une loi supprimant l’âge minimal du mariage, pour permettre le mariage des filles mineures et même enfant. Au motif que le Prophète a épousé Aicha alors qu’elle avait neuf ans.
Une loi supprimant la scolarité obligatoire des enfants et la gratuité de l’enseignement primaire.
Au motif qu’on n’a pas besoin d’écoles, puisque le prophète lui-même était illettré.

Depuis que Morsi a été « élu », les chrétiens étaient accusés d’être des « croisés » ennemis de l’Egypte et de l’Islam, alors que l’Egypte est leur pays depuis toujours.
De nombreuse églises ont été incendiées, et de nombreux chrétiens assassinés. Le gouvernement en place n’a même pas condamné ces actes odieux.

Des centaines de filles et de jeunes femmes chrétiennes sont la cible des islamistes les plus radicaux. Enlevées, elles sont ensuite converties et mariées de force.

En plus des chrétiens, il y a eu en mai 2013 un véritable pogrom où les islamistes ont assassiné d’autres musulmans chiites qui priaient. Le but est de fomenter une guerre civile et confessionnelle.

Morsi et sa mafia ont délibérément laissé des djihadistes de AQMI et de HAMAS investir le Sinaï, pour servir de force de soutien si il devait être renversé, et puis de permettre une solution du conflit Israël/Palestine en installant les palestiniens dans le Sinai.

A cet effet, ils ont introduit dans la constitution (aujourd’hui abolie) un article permettant au président de VENDRE tel partie du territoire national qu’il voudra à qui il voudra, y compris une puissance étrangère … engrois, un article légalisant la haute trahison.

Ajoutons à cela que depuis la prise de fonction de Morsi, les Islamistes faisaient régner la terreur
 :
Un couple de jeunes amoureux assassinés en pleine rue, parce que la charia interdit à des jeunes de sortir ensemble
Une gamine en école primaire, sans voile tondue en classe pas la maîtresse d’école
Tous les jours des incident de ce genre.

Morsi a nommé comme gouverneur de la région touristique de Louxor un membre d’une association terroriste qui avait assassiné 75 touristes devant le temple de Hatshepsout.

Morsi a nommé un ministre de la culture qui, dès sa prise de fonction, a fermé l’Opéra du Caire, interdit la danse et imposé des séries télévisées « sans actrices ».

Depuis l’inauguration de Morsi,
L’Egypte a subi la suivante :
Chute du tourisme
Assassinat de la culture
L’économie ce n’est pas mieux : Les réserves de devises sont tombées au-dessous du minimum critique, et le gouverneur de la banque centrale a donné sa démission.
Le chômage a augmenté de 30% en une année.
Les prix ont augmenté de 40%
Le cours de la livre égyptienne est passé de 1Euro pour 7 Livres à un Euro pour 13 Livres.

Le peuple, qui est la source de la légitimité démocratique n’a pas accepté de vivre 3 ans de plus sous ce régime criminel pour respecter une échéance électorale qui serait évidemment truquée et falsifiée comme la précédente.

Alors, le peuple a imposé sa volonté.

Aux mécontents et autres donneurs de leçons, je leur répondrai en paraphrasant Aimé Césaire « Le peuple Egyptien, il vous emmerde »


Voir traduction en anglais : article 5793