Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Moyen-Orient : l’UMP demande àHollande d’éviter le « déshonneur  (...)

Moyen-Orient : l’UMP demande àHollande d’éviter le « déshonneur »

mercredi 13 août 2014, par siawi3

Moyen-Orient : l’UMP demande àHollande d’éviter le « déshonneur »
Par Tristan Quinault Maupoil
o Publié le 13/08/2014 à12:03

Source : http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2014/08/13/25006-20140813ARTFIG00140-moyen-orient-l-ump-demande-a-hollande-d-eviter-le-deshonneur.php

Photo : Alain Juppé, François Fillon et Jean-Pierre Raffarin coprésidents de l’UMP par intérim Crédits photo : Abaca/Gouhier Nicolas/ABACA

François Fillon, Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin signent une tribune dans Le Monde où ils plaident pour une « politique collective de fourniture d’armes aux combattants kurdes. » Le triumvirat propose également au chef de l’État d’organiser deux rendez-vous diplomatiques.

« Le Proche-Orient brà»le et l’Europe regarde ailleurs. » Librement inspirés d’un célèbre discours de Jacques Chirac, c’est par ces mots que les trois anciens premiers-ministres demandent àFrançois Hollande d’éviter le « déshonneur » àla France. Celle-ci « a le devoir de faire entendre sa voix », écrivent François Fillon, Jean-Pierre Raffarin et Alain Juppé dans une tribune publiée mercredi dans Le Monde .

Le trio souhaite que la France ait « l’audace de l’initiative et demande la réunion sans délai d’un conseil européen extraordinaire. » Lors de ce rendez-vous des chefs d’États, l’UMP veut que la France soutienne les frappes américaines contre les djihadistes irakiens, une politique collective de fourniture d’armes aux combattants kurdes, l’exigence d’un cessez-le-feu àGaza et milite pour un programme humanitaire en faveur des Palestiniens.
Associer la Turquie, l’Iran et le Qatar

Autre rendez-vous diplomatique souhaité : « une réunion d’urgence d’une conférence régionale associant la Turquie, l’Iran et le Qatar, qui seuls peuvent encore stopper l’État islamique. »

Le triumvirat qui occupe la présidence de l’UMP jusqu’au prochain congrès de novembre regrettent que « la politique étrangère française oscille au Proche-Orient entre passivité et suivisme. » Quant àcelle de l’Union européenne, « elle est illisible », tranchent-t-ils.

« Nous avons depuis cinq siècles, une mission de protection des chrétiens d’Orient »

Le triumvirat de l’UMP dans Le Monde

La situation moyenne-orientale inquiète particulièrement les ex-locataires de Matignon. « Le cratère ouvert en Syrie et celui de l’Irak nourrissent une menace terroriste franco-européenne, qui, demain, peut avoir des conséquences redoutables sur la sécurité de notre pays et de l’Europe », insistent les responsables de l’opposition. Une menace qui nécessite une intervention urgente : « les initiatives de la France et de la Grande-Bretagne vont dans le bon sens, mais elles sont insuffisantes. C’est un engagement massif de l’Union européenne qui est nécessaire et maintenant. »

C’est notamment la situation des chrétiens d’Orient qui devrait encourager l’Europe àagir : « Nous avons depuis cinq siècles, une mission de protection que nous devons assumer », notent-ils. Quant àl’accueil de réfugiés sur le sol européen, « la question doit être résolue collectivement. »

« La trêve estivale ne saurait être un obstacle àune mobilisation générale des Européens », insistent-ils, tandis que Laurent Fabius a tapé, mardi, du poing sur la table contre la nonchalance de ses partenaires européens.