Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Maroc : une cellule djihadiste démantelée

Maroc : une cellule djihadiste démantelée

vendredi 15 août 2014, par siawi3

1.

Maroc : une cellule djihadiste démantelée

Source : http://www.afrik.com/maroc-une-cellule-djihadiste-demantelee

jeudi 14 aoà»t 2014 / par Fouâd Harit

Le ministre marocain de l’intérieur, Mohammed Hassad, a annoncé ce jeudi le démantèlement d’une nouvelle cellule djihadiste. Celle-ci était chargée de recruter des combattants pour l’Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak.

« Cette opération, menée sur la base d’investigations minutieuses effectuées (...) en étroite collaboration avec les services de sécurité espagnols, s’inscrit dans le cadre de l’approche sécuritaire proactive visant àlutter contre les menaces terroristes  », a indiqué le ministère de l’Intérieur dans un communiqué. Les membres de ce réseau « s’apprêtaient àplanifier l’exécution d’actes terroristes àl’intérieur du Royaume en utilisant des armes àfeu et des explosifs  », ajoute le texte.

Le ministère de l’Intérieur espagnol a affirmé que ce réseau opérait àTétouan et Fnideq, dans le nord du royaume, mais aussi àFès, dans le centre, et àCeuta, une enclave espagnole dans le nord du Maroc.

De nombreuses cellules djihadistes ont été démantelées dans le royaume ces dernières années, dont 18 entre 2011 et 2013. Depuis les attentats de Casablanca, qui ont fait 33 morts en 2003, le Maroc redouble de vigilance. Le pays a d’ailleurs renforcé sa sécurité début juillet face « une sérieuse menace terroriste  ». Les autorités ont fait état d’un « nombre croissant  » de ressortissants du royaume dans les rangs djihadistes en Syrie et en Irak. Ils seraient plus d’un millier de combattants marocains àse battre en Syrie, et l’inquiétude grandit dans le pays depuis un an face au retour de ces derniers.

2.

Le Maroc renforce sa sécurité face à« une sérieuse menace terroriste »

Source : http://www.afrik.com/le-maroc-renforce-sa-securite-face-a-une-serieuse-menace-terroriste

vendredi 11 juillet 2014 / par Fouâd Harit

Le royaume du Maroc a renforcé sa sécurité face à« une sérieuse menace terroriste  » qui pèserait sur le pays.

Le Maroc a annoncé jeudi avoir renforcé sa sécurité face à« une sérieuse menace terroriste  ». Les autorités ont fait état d’un « nombre croissant  » de ressortissants du royaume dans les rangs djihadistes en Syrie et en Irak. Il existe « une sérieuse menace d’une attaque terroriste dirigée contre le royaume en raison de l’augmentation du nombre de Marocains appartenant àdes organisations extrémistes en Syrie et en Irak  », a déclaré le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, lors d’un conseil de gouvernement àRabat.

D’après des experts, les combattants marocains seraient plus de 2 000 en Syrie et en Irak, alors que plus de 400 autres auraient été tués depuis le début de l’insurrection contre le régime de Bachar al-Assad, en 2011.

« Un certain nombre de ces combattants assument des postes de premier plan dans ces organisations et ne cachent pas leur intention de perpétrer un acte terroriste  » au Maroc, a-t-il poursuivi, selon des propos rapportés àla presse par le porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi. Selon lui, ces combattants bénéficient d’une « expérience dans la préparation d’explosifs et dans les techniques de guerre  ». Le Maroc estime que ces ressortissants marocains peuvent compter « sur le soutien de groupes jihadistes actifs en Afrique du nord  » ainsi que sur « d’autres extrémistes marocains qui ont fait allégeance (depuis le Maroc) àl’Etat islamique  ».

Les autorités marocaines ont entrepris des actions pour « assurer la sécurité des citoyens et de leurs biens  », ainsi que celle des « secteurs publics stratégiques  », a indiqué Mohamed Hassad. Lundi déjà, àla demande de Washington, Rabat avait renforcé la sécurité sur ses vols àdestination des Etats-Unis.

3.

Maroc-Espagne : la cellule terroriste démantelée opérait aussi au Mali

Source : http://www.afrik.com/maroc-espagne-la-cellule-terroriste-demantelee-operait-aussi-au-mali

dimanche 16 mars 2014 / par Abubakr Diallo

La nouvelle cellule terroriste dirigée par un extrémiste espagnol qui a été démantelée vendredi par les autorités marocaines, en coordination avec les services de sécurité espagnols, opérait aussi au Mali.

La nouvelle cellule terroriste dirigée par un extrémiste espagnol qui a été démantelée vendredi par les autorités marocaines, en coordination avec les services de sécurité espagnols, opérait aussi au Mali.

Cette cellule terroriste dirigée par un extrémiste espagnol qui activait dans les villes marocaine de Laroui (nord) et espagnole de Melilla (enclave au nord du Maroc) et Malaga comportait, selon le ministère marocain de l’Intérieur des Marocains. « Trois Marocains membres de cette cellule ont été arrêtés dans la ville de Laroui, en concomitance avec l’interpellation, par les services de sécurité espagnols, du cerveau de la cellule ainsi que de ses acolytes  », indique l’autorité marocaine qui précise que « cette cellule, qui s’adonnait àla falsification de passeports, recrutait des volontaires pour aller combattre dans de nombreux foyers de tension  ».

En effet, selon le ministère espagnol, il s’agit de la cellule la plus importante responsable de l’envoi de djihadistes en Syrie et dans d’autres zones de conflits. De leur côté, les autorités marocaines ont indiqué que le cerveau de cette cellule, qui entretenait de larges liens avec des extrémistes marocains et étrangers, avait résidé àLaroui « avant de s’installer àMelilla où il a réussi àenvoyer un groupe de volontaires de différentes nationalités pour combattre au Mali, en Syrie et en Libye  ».

Selon le communiqué du ministère marocain, « le cerveau de la cellule se livrait également àla collecte de dons financiers conséquents qu’il acheminait aux organisations terroristes  ». Il avait « tissé de solides relations avec des membres connus de la cellule démantelée en novembre 2012 et spécialisée dans le recrutement de combattants marocains pour le compte de l’organisation Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) dans le nord du Mali  ».

Les autorités marocaines ont annoncé àplusieurs reprises le démantèlement de « cellules terroristes  » au cours de l’année 2013 et au début de l’année 2014. Le 25 janvier dernier, elles avaient affirmé avoir démantelé une cellule djihadiste activant dans les villes de Nador, Tétouan, Al Hoceima, Taza, Fès et Marrakech et dont le chef qui avait servi au sein de l’armée espagnole était « doté d’une expérience de combat acquise au sein d’organisations terroristes liées àAl Qaïda en Afghanistan  ».

4.

Maroc : démantèlement d’une nouvelle cellule djihadiste

Source : http://www.afrik.com/maroc-demantelement-d-une-nouvelle-cellule-djihadiste

lundi 27 janvier 2014 / par Fouâd Harit

Les autorités marocaines ont annoncé samedi le démantèlement d’une nouvelle cellule djihadiste. Dirigée par un ancien de l’armée espagnole qui a fini par rejoindre Al-Qaïda en Afghanistan, cette cellule était basée dans le nord du Maroc et àMarrakech.

Une nouvelle cellule djihadiste a été démantelée au Maroc. Elle était active àNador, Tétouan, Al Hoceima, Taza, Fès, mais aussi Marrakech, rapporte l’agence officielle MAP. Le chef de la cellule, qui avait servi au sein de l’armée espagnole àMelilla, était « doté d’une expérience de combat acquise au sein d’organisations terroristes liées àAl-Qaïda en Afghanistan  ».

L’identité du chef de ce réseau n’a pas été dévoilée. Mais il s’avère, selon les autorités, qu’il avait fait de Nador sa « base de recrutement  ». L’ensemble des individus interpellés sont en détention provisoire et seront déférés devant la justice « dès finalisation des enquêtes  », note un communiqué.

Cette nouvelle cellule démantelée s’ajoute aux nombreuses autres découvertes ces derniers mois, dont la dernière date du 26 décembre. La prolifération des réseaux extrémistes a été qualifiée, il y a un an, de « source d’inquiétude  » par les autorités marocaines.

Le Maroc est bel et bien dans le viseur d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). En septembre dernier, une vidéo intitulée « Maroc : le royaume de la corruption et du despotisme  » appelait au djihad et au renversement de la monarchie.

En dépit de ces nombreuses cellules terroristes démantelées et de l’attentat du 28 avril 2011 àMarrakech ayant provoqué la mort de 17 personnes dont 8 touristes français, la zone verte au Maroc est maintenue par le Quai d’Orsay. Contrairement àla Mauritanie, relativement calme depuis l’assassinat de 4 français en 2007, et pourtant criblée de rouge. Nouakchott réclame la levée du rouge injustifiée àce jour.
+