Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > France : Pas de financement public pour les crèches confessionnelles  (...)

France : Pas de financement public pour les crèches confessionnelles !

mercredi 13 mai 2015, par siawi3

Source : http://www.ufal.org/feminisme-et-laicite/laicite-communiques-de-presse/pas-de-financement-public-pour-les-creches-confessionnellesnon-a-la-proposition-de-loi-tourret/

Pas de financement public pour les crèches confessionnelles ! Non àla proposition de loi Tourret

Par UFAL le 13 mai 2015

Communiqués de presse

Une proposition de loi du PRG et du PS (rapporteur Jean-Louis Tourret) concernant l’obligation de neutralité dans les crèches subventionnées est inscrite àl’ordre du jour de l’Assemblée Nationale ce mercredi 13 mai 2015. Il s’agit d’une escroquerie que l’UFAL a été, depuis 2012, la seule association laïque àdénoncer. Nous avons même appelé les Parlementaires àne pas voter la proposition en l’état.

Rappelons que sous couleur d’« Ã©tendre l’obligation de neutralité àcertaines personnes ou structures privées accueillant des mineurs  » et« d’assurer le respect du principe de laïcité  », ce texte autorise (comme nous l’avons montré) le versement de fonds publics aux crèches confessionnelles ! Soit une violation de l’art. 2 de la loi de 1905 interdisant le subventionnement des cultes.

Mieux, il le fait en introduisant dans le champ des crèches la notion de « caractère propre  » d’un établissement privé, jusqu’ici réservée àl’enseignement scolaire. Or il s’agit ni plus ni moins d’un concept issu de la loi Debré de 1959, qui a permis le subventionnement public de l’enseignement confessionnel !

Le sénateur socialiste Alain Richard est l’inspirateur conscient de cette opération. De même, on a entendu récemment le ministre de l’intérieur Cazeneuve plaider pour le « développement de l’enseignement confessionnel musulman  ». Manifestement, la majorité gouvernementale a quitté le camp laïque, pour se rallier aux lois Debré, Guermeur, et Carle (àlaquelle elle n’a toujours pas touché, notons-le !).

Après quelques tergiversations et effets de manche, on tente de nous faire croire que le texte débattu àl’Assemblée serait un « texte de compromis  » : en réalité il n’a pas changé depuis le mois de mars. Seule une disposition manifestement anticonstitutionnelle concernant les nounous privées a été retirée : le subventionnement des crèches confessionnelles y figure toujours !

L’UFAL dénonce ce nouveau développement de la loi Debré anti-laïque, et appelle au respect de la liberté de conscience des jeunes enfants : pas de fonds publics pour endoctriner les bébés !